ANP Le parti RPP Farilla investit Alma Oumarou candidat aux élections présidentielles 2020 -2021 ANP Niger : Le journaliste écrivain Salou Gobi investi candidat à la présidentielle 2020-2021 AGP Gabon : L’archevêque Jean Baptiste Moulacka arrêté puis relaxé après 2 heures dans un commissariat ANGOP Covid-19: Angola regista 46 novos casos APS MÉDINA BAYE : ANSAROU DINE RENOUVELLE SES ENGAGEMENTS AU NOUVEAU KHALIFE APS UN OFFICIEL DÉCLINE ‘’SEPT ACTIONS’’ POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TOURISME EN MILIEU RURAL APS EDOUARD MENDY ENRICHIT SES ANCIENS CLUBS (MÉDIA) APS LE PROJET DU MUSÉE-MÉMORIAL ’’LE JOOLA’’ PRÉSENTÉ AUX CHEFS COUTUMIERS DU KASSA AGP Gabon : Le CLR installe les nouveaux responsables dans la Noya MAP Kenya: Saisie à Juja de 700 kilogrammes de cannabis et arrestation de cinq trafiquants

Côte d’Ivoire: L’Afrique de l’Est demeure la région la plus dynamique du continent malgré la pandémie de Covid-19 (Rapport BAD)


  3 Août      10        Santé (7464),

   

Abidjan – En dépit des perturbations causées par la pandémie de Covid-19, l’Afrique de l’Est demeure la région la plus dynamique du continent, selon les « Perspectives économiques régionales 2020 », publiées le 8 juillet à Nairobi, par la Banque africaine de développement (BAD).

Le Covid-19 ralentit la croissance en Afrique de l’Est, qui reste toutefois la plus forte du continent, selon le rapport qui appelle à une transition vers des activités à plus forte valeur ajoutée pour renforcer la résilience aux chocs.

Compte tenu de l’impact économique de la pandémie de Covid-19 sur la région, le rapport fait état de prévisions de croissance de 1,2% en 2020 en Afrique de l’Est, soit une chute d’environ 4% par rapport aux prévisions d’avant Covid-19. Cependant, cette croissance devrait rebondir en 2021 à 3,7 % si le virus est sous contrôle d’ici au troisième trimestre de cette année.

Avant la pandémie de Covid-19, la croissance économique de l’Afrique de l’Est pour l’année 2020 était prévue à plus de 5 %, contre 3,3 % pour le continent et 2,9 % pour la croissance mondiale. Les chocs induits par le Covid-19 et une invasion de criquets ont contribué à des pertes d’emplois et à des besoins humanitaires accrus, qui aggraveront la pauvreté et les inégalités de revenus. Dans la perspective la plus défavorable -celle où la pandémie persisterait jusqu’à la fin de 2020- la Banque prévoit une croissance de 0,2 % en 2020 pour la région (contre -1,7 % et -3,4 %).

Les « Perspectives économiques régionales de l’Afrique de l’Est 2020 » montrent que la pandémie de Covid-19 affectera à plusieurs niveaux les économies de l’Afrique de l’Est à savoir chute des cours des matières premières et des échanges commerciaux, et restrictions sur les déplacements avec un impact négatif important sur le secteur du tourisme.

L’affaiblissement des flux financiers a affecté le solde budgétaire et celui des paiements courants de la région, tandis que les perturbations dans les chaînes d’approvisionnement ont pénalisé la production et la distribution des biens alimentaires, note le rapport. Avec la fermeture des écoles, environ 90 millions d’élèves ont été privés des salles de classe.

Le rapport appelle à des mesures urgentes pour amortir les effets de la pandémie de Covid-19, et d’autres chocs, énonce un communiqué de presse de la BAD publié le dimanche 02 août 2020.

Dans la même catégorie