APS TOUTES LES PERSONNES AYANT COMMIS DES ACTES DE VANDALISME SERONT TRADUITES EN JUSTICE (MINISTRE) AIP Vers une collaboration entre la FAO et l’UNESCO en vue de réaliser les ODD en Côte d’Ivoire (Communiqué) AMI Ouverture du congrès constitutif de l’Union des anciens ministres de Mauritanie AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plus 33.000 soldats pour sécuriser les élections législatives (CEMGA) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: La CEI Bouaflé déploie ses agents électoraux AIP Après la Côte d’Ivoire et le Ghana, la Guinée procède au lancement de la vaccination de masse contre la COVID-19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le financement privé de la recherche publique au centre de la rentrée solennelle 2021 du CSRS AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ La Cour suprême rejette le recours de l’opposant ghanéen John Mahama AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ RSF dénonce une série d’atteintes à la liberté de la presse au Sénégal (Communiqué) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Divo ne doit plus se transformer en champ de batailles à l’occasion des élections (Wanep-CI)

Côte d’Ivoire/ Lancement du projet Femme Sport Santé à Dabou


  31 Janvier      16        Sport (5387),

   

Dabou, 31 jan 2021 (AIP)- L’Organisation nationale des parents pour handicapés auditifs de Côte d’Ivoire (ONPHACI) a procédé, samedi 30 janvier 2021, à la place Bédié de Dabou, au lancement du projet Femme Sport Santé.

Ce projet bénéficie du soutien technique et financier de la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la francophonie (CONFEJES) et vise à promouvoir la pratique du sport par les femmes en général, mais aussi et surtout par les personnes souffrant d’handicaps auditifs.

Durant cinq mois, ces femmes seront amenées à pratiquer le sport pour leur bien être physiques et psychologique. La séance inaugurale de samedi a consisté selon le vice président de l’ONPHACI, Kouadio Kouakou Kouman en une journée porte ouverte visant à expliquer les disciplines sportives retenues pour cette session, que sont le handball, le maracana, le fitness et la marche sportive ainsi que les bénéfices que l’on en tire en les pratiquant.

Pour lui, avec ce projet, les femmes handicapées vont prouver qu’elles peuvent sans aucun complexe pratiquer le sport à l’instar des gens dits « normaux ».

Il s’en est suivi une brève séance pratique de fitness, et les consignes pour les prochaines séances.

Présente à ce lancement, la représentante du directeur régional des sports des Grands ponts madame Kouakou Blandine a exhorté les femmes en situation de handicap à la pratique régulière du sport, car « le sport est un droit pour tous qui permet à la femme d’entretenir son corps, de se sentir bien dans sa peau et de mener ses activités ».

Le maire de Dabou, le ministère de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, ont apporté leur caution à cette activité.

Dans la même catégorie