MAP Un capitaine rebelle du polisario se présente à la Ligne de défense avec l’intention déclarée de rallier la mère-patrie (source militaire) APS RENCONTRE SUR LES PERSPECTIVES DE COOPÉRATION AUTOUR DE LA GESTION DU FLEUVE SÉNÉGAL APS LE STADE LAT-DIOR PRIS D’ASSAUT PAR DES SUPPORTERS POUR LA PREMIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT DES LIONS APS INCENDIE À PETERSEN : LES COMMERÇANTS DÉTERMINÉS À REPRENDRE LEURS ACTIVITÉS ACP Un  concours d’éloquence des étudiants pour la promotion de la culture de la paix. ACP Remise des brevets aux 320 sourds muets à la formation sur les droits de l’homme ACP Plaidoyer pour la promotion des personnes vivant avec handicap au sein des institutions nationales AGP Discours de la ministre de l’Action Sociale à l’occasion des travaux de la 63ème session de la commission de l’ONU sur la condition de la femme AGP TRAVAUX PUBLICS : plus de deux milliards de dollars US investis par la 3ème République dans la réalisation des routes NAN GenCos release 3,982 MW of electricity to national grid

Côte d’Ivoire/ Le Comité de Gestion local du Parc national de Taï félicité par le DG de l’OIPR


San Pedro, 08 oct (AIP) – Le Directeur général de l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), colonel Tondossama Adama, a félicité le Comité de gestion local du Parc national de Taï (CGL-PNT), au cours de sa 3ème session trimestrielle de l’année, pour le travail abattu et pour avoir remporté au mois d’Août, la seconde année consécutive, le « Prix d’Excellence 2018 du meilleur comité local de gestion des aires protégées », face aux 13 autres du pays, gérées par l’OIPR.

«Félicitation et merci au comité de gestion locale, à toute l’équipe de gestion du parc national de Taï pour les actions menées pour faire en sorte que ce fleuron des aires protégées contribue à l’amélioration des aires protégées de Côte d’Ivoire », a déclaré colonel Tondossama.

Ce prix, d’une valeur de 10 millions de francs CFA, est donné chaque année par le président de la R épublique pour récompenser l’effort qui est fait pour la conservation des parcs nationaux, note-t-on.

La Direction de la zone Sud-ouest de l’OIPR (DZSO), gestionnaire technique et administratif du parc de Taï, dispose de trois organes consultatifs de gestion, dont le Comité de gestion local. Celui-ci « donne son avis sur toutes les questions d’ordre technique, culturel ou budgétaire qui lui sont soumises telles que le Plan d’aménagement et de gestion, le programme annuel d’activités, le budget annuel, les contrats de gestion de terroirs, etc. ».

Le Comité de gestion locale du parc national de Taï est composé de la DZSO, des préfets et sous-préfets des localités abritant des espaces du parc, des représentants des collectivités locales concernées, des représentants des populations riveraines ainsi que certains partenaires. Il tient quatre sessions trimestrielles dans l’année.

D’une superficie totale de 536 000 ha, le Parc national de Taï représente le plus grand bloc de forêt tropicale primaire sous protection de toute la zone ouest-africaine, soit 50% de la superficie totale. Il est composé d’une diversité biologique assez riche et contribue à un bon équilibre de l’écosystème de la région, avec une bonne pluviométrie dans le Sud-ouest de la Côte d’Ivoire, faisant de cette région la principale productrice de cacao, à savoir 40% de la production nationale et 16% de la production mondiale.

Le bilan des activités de conservation du parc au 3ème trimestre cette année est de 77%, ont noté avec satisfaction les membres du plan d’opération et ceux du comité de gestion, aux réunions de jeudi et vendredi, tenues au siège de la coopération internationale allemande, GIZ, de San Pedro. Ils souhaitent atteindre un taux de 90% à la fin de l’année.

jmk/fmo

Dans la même catégorie