GNA Madina Divisional Police confirms assassination of investigative journalist GNA Political Parties’ Fund: Afari-Gyan blames NDC and NPP Inforpress São Vicente: Embaixador da Índia perspectiva “caminho brilhante” nas relações económicas Índia/Cabo Verde Inforpress Santo Antão: Criadores “aliviados” com anúncio do Governo de priorizar Porto Novo com novo plano de emergência Inforpress Pintura mural na Clínica Godente incita a campanha do aleitamento materno NAN Nigeria joins PAPU to celebrate PAN African Post Day NAN Anambra govt. to establish Art, Craft Village NAN Corps member to rehabilitate 20 ex-convicts in Osun NAN UNICEF laud journalists for promoting public health AIP Côte d’Ivoire/ Des vendeurs de drogue interpellés à Soubré

Côte d’Ivoire/ Le Comité de Gestion local du Parc national de Taï félicité par le DG de l’OIPR


San Pedro, 08 oct (AIP) – Le Directeur général de l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), colonel Tondossama Adama, a félicité le Comité de gestion local du Parc national de Taï (CGL-PNT), au cours de sa 3ème session trimestrielle de l’année, pour le travail abattu et pour avoir remporté au mois d’Août, la seconde année consécutive, le « Prix d’Excellence 2018 du meilleur comité local de gestion des aires protégées », face aux 13 autres du pays, gérées par l’OIPR.

«Félicitation et merci au comité de gestion locale, à toute l’équipe de gestion du parc national de Taï pour les actions menées pour faire en sorte que ce fleuron des aires protégées contribue à l’amélioration des aires protégées de Côte d’Ivoire », a déclaré colonel Tondossama.

Ce prix, d’une valeur de 10 millions de francs CFA, est donné chaque année par le président de la R épublique pour récompenser l’effort qui est fait pour la conservation des parcs nationaux, note-t-on.

La Direction de la zone Sud-ouest de l’OIPR (DZSO), gestionnaire technique et administratif du parc de Taï, dispose de trois organes consultatifs de gestion, dont le Comité de gestion local. Celui-ci « donne son avis sur toutes les questions d’ordre technique, culturel ou budgétaire qui lui sont soumises telles que le Plan d’aménagement et de gestion, le programme annuel d’activités, le budget annuel, les contrats de gestion de terroirs, etc. ».

Le Comité de gestion locale du parc national de Taï est composé de la DZSO, des préfets et sous-préfets des localités abritant des espaces du parc, des représentants des collectivités locales concernées, des représentants des populations riveraines ainsi que certains partenaires. Il tient quatre sessions trimestrielles dans l’année.

D’une superficie totale de 536 000 ha, le Parc national de Taï représente le plus grand bloc de forêt tropicale primaire sous protection de toute la zone ouest-africaine, soit 50% de la superficie totale. Il est composé d’une diversité biologique assez riche et contribue à un bon équilibre de l’écosystème de la région, avec une bonne pluviométrie dans le Sud-ouest de la Côte d’Ivoire, faisant de cette région la principale productrice de cacao, à savoir 40% de la production nationale et 16% de la production mondiale.

Le bilan des activités de conservation du parc au 3ème trimestre cette année est de 77%, ont noté avec satisfaction les membres du plan d’opération et ceux du comité de gestion, aux réunions de jeudi et vendredi, tenues au siège de la coopération internationale allemande, GIZ, de San Pedro. Ils souhaitent atteindre un taux de 90% à la fin de l’année.

jmk/fmo

Dans la même catégorie