ACI CONGO: L’OMS ANNONCE UN NOUVEAU CLASSEMENT POUR LA PREMIÈRE ANALYSE DE HÉPATITE B-C ACI REPRISE DES TRAVAUX PRELIMINAIRES POUR LA CONSTRUCTION D’UN PONT SUR LE FLEUVE NIARI ACI POOL: «LA POPULATION VEUT UN DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF», DIXIT ULRICH YINDOULA ACI METTRE EN VALEUR LA DIVERSITÉ ECONOMIQUE ET CULTURELLE DU CONGO ET DU MAROC AGP Guinée-Environnement : Dérèglement du régime pluviométrique AGP Guinée : fin du séminaire de formation des officiels de la Fédération Guinéenne de Natation MAP Le Salvador retire sa reconnaissance de la pseudo « RASD » (communiqué) ANGOP Ruling MPLA party leader wants militants committed to reforms ANGOP L’entrée en vigueur de la TVA reportée à octobre ANGOP Le leader du MPLA veut des militants engagés dans des réformes

Côte d’Ivoire: Le CSRS célèbre la 5ème Journée « One health » par la présentation de résultats de recherches d’étudiants


  9 Novembre      30        Santé (6841),

   

Abidjan, 09 nov (AIP) – Le Centre suisse de recherches scientifiques (CSRS) a organisé, jeudi, dans ses locaux d’Adiopodoumé (route de Dabou), la 5ème édition de la Journée « One health » (une seule santé) par la présentation des résultats de travaux de recherches scientifiques menés par des étudiants selon cette nouvelle approche des questions de crises sanitaires.

Dr Gboko Thérèse a partagé l’expérience de son passage d’une approche de médecine humaine en sociologie à la perspective « une seule santé ». Babo Stéphane a présenté la Brucellose, une pathologie négligée, peu diagnostiquée et méconnue.

Les travaux de N’Guessan Delima Rose ont porté sur la situation actuelle et les perspectives de l’élimination de la rage d’ici à 2030. Quant à Dindé Arlette, elle présenté une contribution de l’approche « une seule santé » pour la sécurité alimentaire en ce qui concerne la consommation de la viande de brousse.

Initiée pour lutter contre les épidémies qui endeuillent les populations, cette approche « une seule santé » vise à interconnecter les secteurs de la santé humaine, animale et environnementale, dans le but de conduire des recherches sur les zoonoses (maladies qui se transmettent des animaux aux hommes et vice versa).

Après une première phase de renforcement des capacités des chercheurs et institutions de recherche entre 2009 et 2015, la seconde phase de ce projet porté par « Afrique one Aspire » concerne des études menées par une soixantaine de doctorants et chercheurs selon cette approche intégrée de la santé qui met l’accent sur les interactions entre les animaux, les humains et leurs divers environnements.

Il encourage les collaborations, les synergies et l’enrichissement croisé de tous les secteurs et acteurs dont les activités peuvent avoir un impact sur la santé. Son but est d’améliorer la santé et le bien-être grâce à la prévention des risques et l’atténuation des effets des crises qui proviennent de l’interface entre les humains, les animaux et leurs écosystèmes.

Le concept One Health entre dans le cadre de la Sécurité sanitaire mondiale dont l’objectif est de rendre le monde plus sûr et plus sécurisé, en renforçant les capacités de la communauté internationale à prévoir, détecter et répondre aux épidémies de maladies infectieuses.

Dans la même catégorie