ANP Le président de la Banque Islamique de Développement élevé à la dignité de Grand Officier MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP La communauté marocaine en Afrique du Sud célèbre le 75e anniversaire de la présentation du Manifeste de l’Indépendance MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP « Afrique du Rire » : Abidjan ouvre le bal de la 2è édition APS Les longs métrages fiction fopica « pas encore prêts » pour le fespaco APS Le fopica  »constamment ponctionné », déplore son secrétaire permanent APS Canoë-kayak et aviron : 4 experts en visite d’inspection en perspective des joj MAP Sahara : l’avenir est dans l’autonomie sous souveraineté marocaine et non pas dans l’émiettement MAP L’Ethiopie compte réaliser six méga-projets solaires avec un investissement d’environ 800 millions dollars US

Côte d’ivoire: Le FEMUA, « premier festival africain consacré aux musiques urbaines » (Claudy Siar)


  22 Avril      14        Arts & Cultures (2293), Musique (428), Photos (20300),

   

Abidjan, 22 avr 2015 -(AIP) – L’animateur de l’émission « Couleurs tropicales » sur Radio France internationale (RFI), l’antillais Claudy Siar, estime que le Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) est « le premier festival africain consacré aux musiques urbaines ».
Claudy Siar qui revendique un panafricanisme nourri à la sève d’une génération « consciente » de la nécessité de l’union des africains pour le développement de leur continent, a dit fonder son jugement sur le fait que, pour la première fois, un groupe américain, Meta and the Cornerstones, considéré comme « le futur » de la musique reggae, représente les Etats-Unis, aux côtés du Français Zaho, de l’Ougandais Joël Sebunjo ou encore du groupe sud-africain, Freshly ground, sans compter la pléiade d’autres artistes africains et ivoiriens.
La présence du groupe sud-africain, par exemple, « symbolise la solidarité africaine au-delà des débordements de l’actualité concernant la chasse aux étrangers actuellement en cours dans ce pays », a-t-il soutenu en direct sur les ondes de RFI depuis Abidjan.
Présent à chaque édition du FEMUA, l’ancien délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer consacre, vendredi et samedi, ses tranches horaires à deux émissions, en direct, aux artistes invités de l’édition 2015 depuis la scène principale du festival, sur le site d’Anoumabo, une habitude qui remonte aux trois dernières éditions.
Claudy Siar a largement contribué à la promotion, sur la scène internationale, du groupe Magic system dès la sortie de leur premier titre à succès, 1er Gaou, à travers l’émission « Couleurs tropicales » qui célèbre cette année son 20ème anniversaire.
Il ne tarit pas d’éloges pour l’initiateur de l’événement dont il loue l’engagement social à travers la mobilisation de fonds pour la construction d’écoles primaires et d’établissements d’enseignement préscolaire à chaque édition.
La première pierre de celle de cette édition est prévue pour être posée ce jeudi par le parrain, le président de la commission de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Désiré Kadré Ouédraogo, dont l’institution, quarantenaire, a voulu s’associer à l’événement autour du thème générique de « l’intégration et du rapprochement des peuples ».
Après des rencontres professionnelles, ce mercredi à la Chambre de Commerce et d’Industrie sur le thème « Intégration et marché des musiques en Afrique », les festivités démarrent, dans la soirée, avec le concert de l’artiste-chanteur malien, Habib Koité, à l’Institut français d’Abidjan en attendant l’ouverture officielle du festival, jeudi, sur le site d’Anoumabo (Marcory).
Des concerts à Cocody et à Koumassi, un marathon, une balade lagunaire et diverses autres activités sont également inscrits au programme de cette 8ème édition qui s’achève dimanche.
(AIP)
aaa/akn/ask

Dans la même catégorie