AGP Environnement : le ministre Oyé Guilavogui favorable à la réinstauration de la loi Fria en Guinée AGP MTP : le ministre Moustapha Naïté se dit « satisfait » de l’évolution des travaux au Foutah ANP Validation technique d’une étude pour la réhabilitation de l’ANP pour quelque 542 millions de FCFA ANGOP Funérailles de Jonas Savimbi ont lieu en Juin ANGOP L’Angola compte sur le soutien du Portugal dans le secteur de l’aquaculture ACI LES FIDELES DE L’EGLISE CATHOLIQUE EXHORTES A GARDER LA DIMENSION DE LA PRIERE CONFIANTE ET SILENCIEUSE ACI LE GOUVERNEMENT INVITE A SURMONTER LA CRISE FINANCIERE ACI LE GUICHET UNIQUE, GAGE DE LA TRACABILTE DES RECOUVREMENTS DES RECETTES MUNICIPALES ABP Message à la Nation après les législatives du Président Talon. ABP 36 députés donnent naissance au groupe parlementaire « Bloc Républicain »

Côte d’Ivoire/ Le Fonds d’appui à la recherche et à l’innovation technologique présenté à l’Université de Korhogo


  19 Février      50        Innovation (318), Téchnologie (936),

   

Abidjan, 19 fév 2017 – (AIP) – La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Bakayoko-Ly Ramata, a présenté samedi le Fonds d’appui à la recherche et à l’innovation technologique (FONARI) aux enseignants–chercheurs de l’Université Péléforo Gon Coulibaly (UPGC) de Korhogo.

Doté d’un montant annuel de 500 millions de francs CFA, ce fonds est composé de trois prix d’incitation à la recherche scientifique d’un montant global de 450 millions FCFA, les 50 millions restant étant réservés à sa gestion, a indiqué la ministre, à l’occasion d’une visite de travail l’UPGC.

Il s’agit du Prix spécial du président de la République pour la science et l’innovation doté de 80 millions FCFA, du Fonds d’aide à la recherche et à l’innovation d’un montant de 250 millions et du Fonds d’appui à la promotion de la femme enseignant-chercheur, d’un montant de 120 millions.

Les deux premiers programmes de financement visent à encourager et à accompagner la constitution d’équipes de chercheurs ivoiriens autour de thèmes de recherche dans divers domaines dont la santé, l’agriculture, l’environnement, la technologie, etc. Quant au dernier programme, il est spécifiquement destiné à améliorer le taux de femmes scientifiques en Côte d’Ivoire estimé à 13,4%.

Le FONARI constitue une étape historique pour la recherche scientifique en Côte d’Ivoire, jusque-là contrainte par l’insuffisance de financement, a déclaré Bakayoko-Ly Ramata. En assurant désormais la pérennité du financement de la recherche nationale, le Fonds contribuera efficacement au renforcement de la vitalité des activités scientifiques et technologiques. Ce qui apportera nécessairement de grandes innovations dans différents secteurs socio-économiques et industriels du pays.

(AIP)

kaem/cmas

Dans la même catégorie