MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) ANP Atelier de restitution des résultats du diagnostic participatif auprès des services techniques et partenaires AGP La BDEAC réaffirme sa volonté d’accompagner le Gabon AGP Guinée-CEDEAO : Conclave sur la mise en place d’un système de certification de personnes AGP Guinée-Agro-industrie : « Si les FAPA étaient maintenues, la Guinée serait auto suffisante aujourd’hui », dixit Pr Alpha Condé APS LES ACTEURS POLITIQUES DANS L’OBLIGATION DE DISCUTER DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES (DIOUF SARR) APS LA COMMUNE DE SANDIARA, UN BON ÉLÈVE DE « MARKETING TERRITORIAL », SELON OUMAR GUÈYE APS PACASEN : UNE ALLOCATION DE 149 MILLIONS CFA PRÉVUES POUR LES SIX COMMUNES BÉNÉFICIAIRES DE FATICK AGP Assassinat-Rouen/ Le Président Alpha Condé adresse ses condoléances à la famille Barry et au Peuple de Guinée suite à l’assassinat du docteur Mamoudou Barry

Côte d’Ivoire/ Le Patronat souhaite des discussions sur l’annexe fiscale 2018 avec la DGI


  16 Janvier      66        Economie (24440), Finance (3805),

   

Abidjan, 16 jan (AIP)- Le vice-président  de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), Philippe Eponon, a souhaité mardi que des discussions soient menées avec la Direction générale des impôts (DGI) sur l’annexe fiscale, qui n’a pas été élaborée, selon lui, après un consensus.

Selon M. Eponon, la DGI  n’a pas entièrement tenu compte des observations de la Confédération. Il espère avoir des séances de travail avec la direction des impôts afin d’améliorer cette annexe et  plancher sur les mesures qui  pourraient être difficilement applicables par le secteur privé.

«  Nous sommes heureux que le chef de l’Etat ait instruit ses collaborateurs à revenir aux  étapes de négociations pour produire une annexe fiscale qui soit une annexe de développement et non de contrainte », a-t-il déclaré, au terme d’un déjeuner de presse, organisé par le DGI au Plateau.

Le Directeur général, Ouattara Abou Sié a, quant à lui, assuré que l’annexe fiscale n’étant « pas gravée dans le marbre, toutes les évolutions sont possibles ». Il a, par ailleurs, insisté sur le fait que l’objectif de la DGI est de faire payer les impôts  « avec le sourire » et contribuer au développement économique de la Côte d’Ivoire.

L’annexe fiscale 2018 a été publiée au journal officiel du vendredi 29 décembre 2017, il est entré en vigueur depuis le 2 janvier 2018,  souligne-t-on.

tad/fmo

Dans la même catégorie