AIP Législatives 2021: La CEI appelle à des élections apaisées à Aboisso AIP Législatives 2021 : La direction de campagne de la tête de liste RHDP, Man sous-préfecture et Sangouiné, ratisse pour le candidat Blon AIP Législatives 2021: L’influence des coupures intempestives d’électricité sur la campagne à Tiébissou. INFORPRESS Tribunal Constitucional confirma José Augusto Fernandes como presidente do PTS INFORPRESS Santiago: Câmara de Santa Catarina e Embaixada da França reforçam cooperação INFORPRESS Futebol/Fogo: Campeonatos do primeiro e segundo escalões arrancam este fim-de-semana INFORPRESS Orlando Pantera é homem do futuro que precisa ser mais conhecido e debatido – Princesito INFORPRESS Boa Vista: Grupo de sindicalistas anuncia concentração de trabalhadores para sábado em Sal-Rei INFORPRESS Legislativas/Maio: PAICV preparado para conseguir um “bom resultado” – mandatário INFORPRESS Câmara de Comércio do Barlavento abre Incubadora Multissetorial de São Vicente

Côte d’Ivoire/ Législatives 2021: Le CNDH prône des élections apaisées à Tiassalé


  19 Février      8        Politique (15562),

   

Tiassalé, 19 fév 2021 (AIP)- L’officier des droits de l’homme, Nahounou Zady Bénédicte, au nom du conseil national des droits de l’homme (CNDH), a invité jeudi 19 février 2021 les populations de Tiassalé à des élections législatives apaisées le 06 mars 2021.

Pour Mme Nahounou, les droits de l’homme étant l’ensemble des droits reconnus universellement à tout individu,  » nul n’a le droit de priver un autre individu de ses droits ». Elle a rappelé que le droit de vote et le droit de faire campagne sont des droits reconnus aux citoyens ivoiriens.

« Chacun devra donc respecter ces droits lors des législatives à venir », a-t-elle indiqué.

Elle a exhorté les chefs de villages ainsi que la jeunesse, à faire preuve d’hospitalité à l’égard des candidats en campagne dans leur localité.

« Le droit de vote, le droit à la différence tout comme la liberté d’opinions et la liberté de militer dans un parti politique de son choix, sont constitutionnellement reconnus à tout citoyen », a rappelé l’officier des droits de l’homme.

« C’est en voulant empêcher l’autre d’exprimer son droit ou en violant son droit que les tensions naissent pour se muer en affrontements avec des conséquences regrettables », a-t-elle commenté, non sans recommander aux populations d’œuvrer pour un scrutin législatif apaisé.

Les Ivoiriens sont de nouveau appelés aux urnes le 06 mars 2021 pour le renouvellement des députés à l’Assemblée nationale, après l’élection du président de la République, le 31 octobre 2020.

Dans la même catégorie