AIP COVID-19: Onze nouveaux cas confirmés en Côte d’Ivoire (Ministère) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID 19: Une batterie de mesures pour supporter la crise sanitaire (PM) AIP Covid-19 : Amadou Gon annonce un plan de 1700 milliards de FCFA pour soutenir l’économie APS CORONAVIRUS : LE GROUPE BANCAIRE UBA OFFRE 150 MILLIONS DE FRANCS CFA AU SÉNÉGAL AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19 : Un cabinet d’intelligence économique s’inquiète de l’impact de la pandémie sur la filière cacao APS DÉCÈS DE L’ANCIEN PRÉSIDENT DE MARSEILLE, PAPE DIOUF APS TAMBACOUNDA : DES DONS EN VIVRES ET UNE ASSISTANCE FINANCIÈRE À PLUSIEURS GROUPES SOCIOÉCONOMIQUES APS LES ETATS MEMBRES DE L’OIF DEVRAIENT CONTRÔLER LE TRAVAIL DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL (PENDA MBOW) AIP COVID-19 : Des infectiologues internationaux émettent des doutes sur le bilan réel des chiffres en Chine AIP COVID 19: Des leaders d’opinion de Touba sensibilisés au respect des mesures sanitaires

Côte d’Ivoire / L’encadrement des jeunes et des femmes entrepreneurs, une nécessité (Esmel Essis)


  18 Janvier      21        Entreprises (243), Photos (3857),

   

Abidjan, 18 jan (AIP) – Le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé de la Promotion de l’investissement privé, Emmanuel Esmel Essis, a souligné jeudi, la nécessité d’encadrer les jeunes et les femmes entrepreneurs, afin d’accroître le taux des investissements au niveau de l’économie nationale.

«L’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire pour moi, il se porte bien mais nous pensons qu’il y a encore des poches d’amélioration et c’est en cela que le programme social du gouvernement veut mettre un accent sur l’assistance entrepreneuriale pour que nos jeunes, nos femmes viennent tirer profit de ces encadrements et devenir les entrepreneurs de demain et contribuer à hauteur de 60-70% d’investissement à l’économie nationale », a expliqué M. Essis, invité de la Tribune de l’AIP, sur le thème, « Entrepreneuriat et incitations fiscales ».

Selon Esmel Essis, les jeunes et les femmes n’utilisent pas suffisamment les dispositifs du code d’investissement, parce qu’ils estiment que cela concerne que les grandes entreprises et les firmes étrangères.

« Le code d’investissement est fait pour toute entreprise exerçant en Côte d’Ivoire. Les jeunes et les femmes qui veulent entreprendre nous sommes là pour les informer, pour les guider et en les guidant, ils sauront trouver de l’argent pour réaliser leur business. Etre entrepreneur c’est un cheminement », a-t-il indiqué.

Cette nécessité d’encadrer ces derniers, est soutenue par le fait «qu’ils ont les compétences, les idées, la volonté, les compétences pour devenir de grands entrepreneurs».

Le gouvernement ivoirien a lancé un programme social d’un montant global de 727,5 milliards de francs CFA, sur deux ans comprenant cinq actions prioritaires dont l’accès des jeunes ainsi que des femmes, à des revenus et à un emploi décent et stable.

ena/kam

Dans la même catégorie