NAN IITA inaugurates mobile App to help farmers control weeds ANP Sommet UA 2019: une vaste opération de salubrité au musée national de Niamey parrainée par DR Malika Issoufou ANP La Guinée soutient à la candidature du Président Issoufou Mahamadou à la présidence de la CEDEAO AIB Crise CDP : Eddie Komboïgo propose de ramener le BPN à 600 membres AIB Coupe EGEO: L’équipe féminine L2 et l’équipe masculine L3 s’octroient les trophées ANGOP PR encoraja selecção nacional de futebol ANGOP PR felicita jornalista angolana Luísa Rogério ANGOP CAN2019: Angola entra em acção LINA Making Liberia A New Hub For Ribbed Smoked Sheets Rubber In West Africa LINA At Grand Campaign March: CDC Shows Numerical Strength, Support For Weah Regime

Côte d’Ivoire / Les préfets sollicités dans la gestion des pesticides obsolètes et des déchets associés


Abidjan, 1er sept 2017 (AIP) -Le corps préfectoral ivoirien a été sollicité jeudi à Yamoussoukro à soutenir le projet de gestion des pesticides obsolètes et des déchets associés en Côte d’Ivoire (PROGEP-CI), notamment dans sa phase d’inventaire national qui va démarrer officiellement jeudi prochain.

Le projet, débuté il y a 12 mois, vise à débarrasser le pays des pesticides illégaux et frauduleux avec l’objectif de faire de la Côte d’Ivoire le premier pays convoyeur de produits agricoles irréprochables avec une agriculture durable, a fait savoir Kamenan Omer, représentant le ministre de la Salubrité de l’Environnement et du Développement durable (MINSEDD), à l’ouverture d’un atelier d’informations et d’échanges avec les préfets des régions et des départements dans la capitale politique ivoirienne.

Le directeur de la Protection des végétaux, du contrôle et de la qualité (DPVCQ) du ministère de l’Agriculture et du Développement durable (MINADER), Silué Gnénéyéri, a fait remarquer que les pesticides obsolètes sont de véritables problèmes de santé. Il a souhaité une meilleure utilisation des pesticides homologués dans les conditions convenables, respectant la dose légale et les consignes pour réduire l’impact négatif des pesticides sur la santé l’environnement.

Le coordonnateur du projet, le Pr Georges Kouadio, a présenté le projet et indiqué qu’après la phase d’installation des comité départementaux de lutte contre les pesticides illégaux (CDLPI), la phase d’inventaire consiste à collecter les informations relatives aux pesticides en Côte d’Ivoire, d’établir les relations entre les pesticides et l’environnement dans lequel ils sont entreposés.

« Il s’agira d’identifier les fabricants, les fournisseurs, et donateurs des pesticides périmés, susceptibles de fournir des ressources pour l’élimination et l’assainissement des sites contaminés, de prendre des dispositions écologiques rationnelles pour pouvoir les transporter, les stocker et de planifier l’élimination des stocks obsolètes ainsi que leurs emballages », a-t-il ajouté.

Le Pr Georges Kouadio a ajouté que l’inventaire va durer trois mois au cours desquels 1500 à 2000 magasins seront inspectés. Et permettra d’établir une bonne cartographie des pesticides.
Les pesticides obsolètes la cause de plus de 250 000 décès par an dans le monde, signale-t-on.

Le PROGEP-CI, placé sous la tutelle du MINSEDD, est mené par le ministère de l’Agriculture et du Développement durable et financé par la Banque mondiale, en vue d’aider la Côte d’Ivoire à respecter ses engagements, dans la promotion de la gestion rationnelle des pesticides au long de leur cycle de vie pour une agriculture durable dans le pays.

nam/kp

Dans la même catégorie