AGP CEEAC: Ali Bongo Ondimba passera le flambeau à Denis Sassou Nguesso ce vendredi à Libreville GNA The Mastercard Foundation supports CAMFED to launch e-learning assets APS LES DÉPUTÉS PLANCHENT SUR LA LFI 2021 EN PLÉNIÈRE APS MAMADOU TANDJA SERA INHUMÉ DANS SON VILLAGE NATAL APS TOURNOI U20 : LE COACH MALIEN DE LA MAURITANIE RACONTE SON MATCH CONTRE SON PAYS D’ORIGINE APS LA BAD VEUT ACCROÎTRE LA PERFORMANCE DE SON PORTEFEUILLE AU SÉNÉGAL AIP /Inter/ Les gouvernements du monde entier exhortés à faire de leur priorité l’élimination des violences faites aux femmes AIP Un leader communautaire appelle les populations de Bouaflé à préserver la paix AIP Les cours toujours pertubés à Daoukro malgré les appels à la reprise AIP La Journée internationale des droits de l’enfant sera célébrée à Bouaflé

CÔTE D’IVOIRE : L’OIF CONDAMNE LES VIOLENCES NOTÉES LE JOUR DU SCRUTIN


  3 Novembre      7        Politique (13035),

   

Dakar, 3 Nov (APS) – La mission d’information et de contacts de l’Organisation internationale de la Francophonie(OIF) en Côte d’ivoire a condamné les violences ayant émaillé la tenue de l’élection présidentielle dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Dans un communiqué parvenu à l’APS, la mission dépêchée par l’OIF a déploré les nombreuses victimes de ces violences le jour du scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire.

‘’La mission d’information et de contacts condamne les violences qui ont été commises à l’encontre des électeurs, des agents électoraux et des observateurs, ainsi que les discours de haine et la désinformation propagés sur les réseaux sociaux à l’occasion de l’élection’’, indique la même source.

Elle déplore ‘’les nombreuses victimes des violences et présente ses condoléances à leurs familles’’, selon le texte.

L’OIF exhorte dans le même temps ‘’les acteurs politiques ivoiriens au plus haut niveau à engager urgemment un dialogue franc et profond, afin d’assainir la situation politique du pays et de ramener la sérénité au peuple ivoirien’’.

Elle fait savoir que les membres de sa mission ont observé le déroulement des opérations électorales le jour du scrutin, dans quatre communes du district d’Abidjan, à savoir Yopougon, Abobo, Koumassi et Port-Bouët, relevant que ‘’des entraves au vote et des violences ont été commises à l’encontre des électeurs, des agents électoraux et des observateurs dans certaines régions du pays’’.

La mission de l’OIF soutient toutefois que ‘’le vote a été globalement bien organisé dans tous les lieux où le scrutin a pu se dérouler sans entraves’’.

Elle explique que ses observations ont été complétées par celles recueillies auprès des missions d’observation nationale soutenues par l’OIF’’, en l’occurrence celle du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et de la Convention de la société civile ivoirienne (CSCI)’’.

Le président sortant, Alassane Ouatara, 78 ans, a été réélu pour un troisième mandat après avoir raflé 94, 27 % des votes dès le premier tour, selon les résultats provisoires proclamés par la commission électorale indépendante.

Les candidats de l’opposition qui avait appelé à un boycott du scrutin ont rejeté ces résultats et annoncé dans la foulée la création d’un Conseil national de transition appelé à former un gouvernement.

Le pouvoir de son côté fait part de sa volonté de saisir la justice en réaction à l’appel à la désobéissance civile et à la création de cet organe de transition annoncé par l’opposition.

Dans la même catégorie