STP-Press Ministro Adlander de Matos recebe delegação portuguesa do Ministério de Trabalho numa missão do reforço da cooperação AIP Côte d’Ivoire/Réflexions à Yamoussoukro sur des plans de développement du pétrole et énergie en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire/ La construction d’un pont à deux voies souhaitée sur la rivière Bâ à Broukro-Banouan AIP Côte d’Ivoire/ CEPE 2019: Un taux national de réussite de 84,48% enregistré AIP Côte d’Ivoire/ BTS 2019 : Plus de 360 candidats à Dimbokro APS VERS LA RÉHABILITATION DES CENTRES D’APPUI AU DÉVELOPPEMENT LOCAL (MINISTRE) APS CASAMANCE : DES POURPARLERS RÉCLAMÉS POUR ‘’ÉTEINDRE LES SIGNAUX ROUGES’’ ACP L’évêque de Butembo-Beni plaide pour la catégorisation des refugiés à accueillir GNA ROPAA Committee begins engagement of Diaspora GNA “Rehabilitate our roads”, communities in Ayensuoanu appeal

Côte d’Ivoire: Professeur Eméruwa Edjikémé, le lauréat aux sept brevets d’invention (Portrait)


  29 Août      64        Téchnologie (957),

   

Par Simon Benjamin Bassolé

Abidjan, 29 août (AIP)- Professeur titulaire au Laboratoire de géo-matériaux et des technologies de l’habitat à l’UFR des Sciences de la terre et des ressources minières de l’Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB) d’Abidjan, Eméruwa Edjikémé David a remporté le 1er prix national d’excellence 2018 de la valorisation des résultats de la recherche et l’innovation.

Le lauréat aux sept brevets d’invention

Professeur Eméruwa Edjikémé a été sacré lauréat du 1er prix de la meilleure action de valorisation des résultats de recherche et d’innovation pour ses sept brevets d’invention et publications scientifiques dans des revues nationales et internationales lors de l’édition 2018 de la journée de l’excellence, le 6 août au Palais présidentielle d’Abidjan-Plateau en présence du chef de l’Etat Alassane Ouattara et son épouse.

Il a également été décoré quelques jours plus tard par la Grande chancellerie à l’occasion de la célébration du 58ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, en qualité d’Officier de l’Ordre national pour services rendus à la Nation.

Le professeur compte à son actif, un brevet pour l’invention d’une presse pour briques et pavés. Il a également inventé des briquettes flexibles pour les murs arrondis à base d’un nouveau matériau appelé « SABLATEX », un support mobile et extensible pour les électroménagers, des pavés masseurs, une remorque pour la cueillette agricole. Un septième brevet est en cours pour l’invention de carreaux à base de déchets de boutiques.

« Comment préparer ses examens », « Devenir chef d’entreprise prospère c’est possible » et « pauvreté vaincue » sont autant de publications qui portent son sceau.

Ces inventions et ouvrages lui ont valu également d’autres distinctions à savoir le prix national d’excellence 1997 du meilleur entrepreneur, le prix du patronat 2014, 2015, et 2016 du matériau et recyclage, de la remorque pour la cueillette agricole et des machines pour le recyclage des déchets de plastique. Il a également été lauréat du prix spécial du jury de « The green africa booster » à Yamoussoukro juin 2018.

Des larmes de joie pour rendre grâce de Dieu.

« L’émotion est grande en moi. A l’issue de toutes ses distinctions, j’ai reçu beaucoup de mots de félicitations. J’ai voulu organisé ce déjeuner pour dire merci à Dieu. En réalité, je n’ai aucun mérite. Ce sont des gens que Dieu a mis sur ma route et qui se sont rendus disponibles pour que j’obtienne tous ces prix », a exprimé Pr Emeruwa, écrasant des larmes de joie sous des sonorités religieuses, lors d’un déjeuner d’action grâce auquel ont pris part, parents, collègues, étudiants, amis et connaissances, le 19 août à la Riviera.

Marié et père de quatre enfants (un garçon et trois filles), Edjikémé David a également plusieurs cordes à son arc. En plus de son titre de professeur titulaire au Laboratoire de géo-matériaux et des technologies de l’habitat à l’UFR des Sciences de la terre et des ressources minières à l’UFHB, il est le « patron » de plusieurs entreprises spécialisées dans la fabrication des pavés.

Premier fils d’une famille de huit enfants (trois filles et cinq garçons), M. Edjikémé perd son père à l’âge de 14 ans. Après l’obtention du certificat d’études primaires élémentaires (CEPE), il est affecté au collège moderne de Dabou pour les études secondaires. Obtenant le BAC au lycée scientifique de Yamoussoukro, il est admis à l’Université de Cocody en faculté des sciences de la terre. Après l’obtention de la maitrise, il s’envole pour Limoges en France précisément à l’Ecole supérieure de céramiques industrielles où il achève en 1989 sa thèse de doctorat.

« Je recommande aux jeunes de travailler et d’avoir à l’esprit que la vie est un perpétuel commencement », a-t-il conseillé aux jeunes, lors du déjeuner marqué par des chants, danses et témoignages.

Dans la même catégorie