APS FAN ZONE DE LA PROMENADE DES THIESSOIS : SOUS LES RAFALES D’AIR FRAIS, DES SUPPORTERS POUSSENT L’ÉQUIPE À LA VICTOIRE APS SENEGAL/DAGANA: 30.000 PERSONNES ONT DES DIFFICULTÉS D’ACCÈS À L’EAU POTABLE APS KALIDOU KOULIBALY :  »NOUS AVONS MONTRÉ DU BEAU JEU » MAP L’intégration régionale en Afrique reste « faible », selon l’IIRA MAP Plus d’un milliard USD de projets à financer au 7è Africa CEO Forum (organisateurs) LINA ALJA Urges Pres. Trump To Extend DED For Liberians In US ACP Bakambu envoie la RDC à la phase finale de la CAN 2019 ACP La stratégie « Mettre fin à la Tuberculose d’ici 2030 » reste la seule arme de la RDC contre cette maladie LINA New ‘Timing’ Reform Agreed At Freeport To Break Trade Barriers ACP Le Président Félix Tshisekedi encourage les Léopards

Côte d’Ivoire : Retrait de licences d’exploitation pour 4 petits opérateurs de téléphonie mobile


  4 Avril      33        Innovation (317), Téchnologie (909),

   

Rabat, 04 avr. 2016 (MAP) – Quatre petits opérateurs de la téléphonie mobiles viennent d’être frappés par un retrait de leurs licences d’exploitation par l’Etat ivoirien, a annoncé lundi à Abidjan, l’Autorité de Régulation des Télécommunications en Côte d’Ivoire (ARTCI).

Cette décision a été prise à l’encontre de ces opérateurs défectueux, qui ne représentent ensemble que 4,2 pc du marché ivoirien, avec un million d’abonnés, faute d’avoir honoré leurs engagements financiers vis-à-vis de l’Etat ivoirien.

Les 4 compagnies déficitaires sur un total de 7 opérant dans le pays, cumulaient quelque 80 milliards de FCFA, soit 122 millions d’euros de dettes vis-à-vis de l’Etat ivoirien, selon l’ARTCI.

Il s’agit de la compagnie libanaise ‘’Comium’’, la société ‘’GreeN’’ appartenant à un fonds d’investissement libyen, les groupes ivoiriens Niamoutié télécom (Café mobile) et Warid Côte d’Ivoire, lesquelles « n’ont pu faire face à leurs obligations financières vis-à-vis de l’Etat » pour la délivrance des licences d’exploitation, a déploré Bilé Diéméléou, directeur de l’ARTCI.

Le régulateur ivoirien des télécoms, reproche également à ces opérateurs qui bénéficient de licences d’exploitation depuis 2001, d’être « restés marginaux en termes de production et de développement de marché ».

A rappeler que le groupe français Orange, le sud-africain MTN et le groupe ivoiro-saoudien Atlantique télécom, constituent les trois principaux opérateurs télécoms en Côte d’Ivoire.

L’ARTCI a, en outre, annoncé l’arrivée d’un 4ème opérateur en vue de combler le vide et d’atteindre un objectif de couverture de la population de « 100 pc pour la téléphonie et de 50 pc pour l’internet en 2017 ».

Le nombre d’abonnés de la téléphonie mobile en Côte d’Ivoire est passé de 16 millions à près de 25 millions entre 2012 à 2015.

Pendant cette période, le nombre d’abonnés à internet a connu également une augmentation remarquable, en passant de 200.000 à huit millions d’usagers.

La téléphonie mobile représente 8 pc du PIB ivoirien et le secteur est l’un des plus gros créateurs d’emploi en Côte d’Ivoire, rappelle-t-on.

LS—BI.
TB.

Dans la même catégorie