MAP Covid-19 : 21 nouveaux cas confirmés au Maroc, 7 nouvelles guérisons enregistrées (ministère de la santé) ANP La mise en œuvre du Programme de Renaissance a permis le recrutement d’environ 30.000 agents à la fonction publique (Président Issoufou) ANP L’Assemblée Nationale rend hommage à la défunte députée Aichatou Maïnassara ACI Congo/France : Trois accords pour soutenir le plan national de riposte au Covid-19 ACI Afrique/Covid-19 : L’Oms s’insurge contre les propos racistes des chercheurs Français ACI Congo/Covid-19 : Les sénateurs offrent un chèque de 75 millions de Fcfa au gouvernement ANP 9 ans de mise en œuvre du Programme de Renaissance : le Président Issoufou tire un bilan satisfaisant ANP Niger : En 9 ans de mise en œuvre du programme de la renaissance, les indicateurs d’accès aux soins et services de santé ont progressivement évolué ANP Programme de la renaissance I et II : 20% des ressources budgétaires affectés au secteur de l’éducation ANP 9 ans de mise en œuvre du programme de la renaissance : le taux d’accès à l’eau potable a connu un bond qualitatif

Côte d’Ivoire: Signature d’un accord de 315 millions de dollars pour le projet Port d’Intégration-Ville d’Abidjan (PIDU)


Abidjan, 10 sept (AIP) – La Banque Mondiale et le gouvernement ivoirien ont signé, lundi, un accord de financement du Projet Port d’Intégration-Ville d’Abidjan (PIDU) d’un montant de 315 millions de dollars.

Un projet « novateur qui va changer le visage de la ville d’Abidjan, il va révolutionner la mobilité dans le Grand Abidjan », s’est réjoui le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, Adama Koné, dans un communiqué de l’institution transmis, à l’AIP.

« La Banque mondiale contribue à l’amélioration des conditions de vie de nos populations par le biais des Programmes et Projets à impact direct sur les populations », a déclaré Adama Koné s’adressant au directeur pays de la Banque Mondiale en Côte d’Ivoire.

L’agglomération du Grand Abidjan abrite environ abrite environ 5,4 millions d’habitants, soit 42% de la population urbaine de la Côte d’Ivoire et constitue le principal pôle économique du pays. Elle contribue à hauteur de 80% à l’emploi formel et à 90% à l’emploi informel, selon le ministère de l’économie.

Comparé à d’autres villes portuaires de la sous-région et du monde, « le district d’Abidjan souffre de l’inefficacité du transport de marchandises et de la logistique qui entrave fortement sa croissance. L’Etat de Côte d’Ivoire a décidé d’agir avec ce projet » soutenu par la Banque mondiale, a précisé, pour sa part, le ministre de l’équipement et de l’entretien routier, Amédé Kouakou.

« Les investissements proposés dans le cadre de ce projet auront un impact transformationnel sur l’agglomération du Grand Abidjan en permettant d’améliorer la gestion urbaine, l’efficacité logistique, l’accessibilité portuaire et la mobilité urbaine. La population de l’Agglomération du Grand Abidjan bénéficiera de l’amélioration des infrastructures, de la mobilité urbaine et des services municipaux », a indiqué le directeur pays de la Banque mondiale, Pierre Laporte.

Le Projet d’Intégration Port Ville du Grand Abidjan bénéficie d’un financement conjoint de l’Etat de Côte d’ivoire, de la Banque Mondiale et du Secteur Privé d’un montant total de 217 milliards de FCFA répartis entre différentes parties à savoir la Banque mondiale (crédit IDA), 170 milliards de FCFA, l’Etat de Côte d’Ivoire, 9 milliards de FCFA et le secteur privé sous forme de partenariat public privé (PPP), soit environ 38 milliards de FCFA.

Dans la même catégorie