AGP Le SEENA s’interroge sur l’avenir de l’éducation au Gabon AGP «Il n’y a aucun conflit entre le Gouvernement et les ordres religieux» (Ministre de l’Intérieur) AGP Gabon : Le Gouvernement allège le couvre-feu d’une heure AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 44 nouveaux cas de COVID-19 et 57 guéris le 26 septembre 2020 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’arrêt de la Cour africaine des droits de l’Homme est nul et de nul effet (Ouattara) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Visite d’Etat: Le quartier Marahoué de Bouaflé accède à l’électricité ANP Niger : Le Japon fait don de matériels de secours d’urgence aux victimes d’inondations MAP Six « volontaires » antijihadistes tués au Burkina MAP Côte d’Ivoire: les appels de l’opposition à la « désobéissance civile » n’iront nulle part (Ouattara) MAP Le Président kényan ordonne au gouvernement de moderniser et de rénover neuf stades d’ici fin décembre

Côte d’Ivoire: Un bilan semestriel du projet VITAL à Bouaflé


  16 Août      8        Environnement/Eaux/Forêts (2100),

   

Bouaflé, 16 août 2020 (AIP)- Des acteurs du projet de Valorisation des initiatives pour une transition agroécologique locale (VITAL) ont tenu une réunion-bilan, samedi 15 août 2020, à Bouaflé.

A cetteoccasion, le chef du projet, Allangba Léon, a relevé les activités réalisées à Bouaflé au cours du premier semestre de l’année 2020.

Il s’agit, entre autres, d’une étude agraire pour déceler les bonnes pratiques agroécologiques en vue booster la production, d’une étude de marché réalisée par l’INADES Formation, du choix de 18 champs d’expérimentions dont trois à Bouaflé et 15 à San-Pedro, de 18 animateurs chargés de relayer les chercheurs et d’encadrer les paysans relais ainsi que des paysans relais dont huit à Bouaflé et 40 à San-Pedro.

De même le démarrage des expérimentations sur les champs écoles, la sensibilisation sur le foncier rural à San-Pedro, la remise de kits d’expérimentations aux producteurs (des tronçonneuses, des débroussailleuses, la semence et des intrants), l’organisation d’un atelier sur les semences locales à Bouaflé et la formation des semenciers.

M. Allangba a énuméré également les activités à mener dans le deuxième semestre. Ce sont notamment la sélection des entreprises qui produisent des intrants biologiques, la sensibilisation sur le foncier rural à Bouaflé, la confection de panneaux pour identifier les parcelles d’expérimentations, la formation des animateurs et formateurs relais ainsi que des membres des coopératives, la négociation auprès des chocolatiers pour l’achat du cacao bio et la commercialisation des produits issus des champs écoles.

Le projet VITAL, d’une durée de trois ans, est mis en œuvre dans les régions du Bas-Sassandra (San-Pedro) et de la Marahoué (Bouaflé).

Il a pour objectif la mise en œuvre d’expérimentations agroécologiques paysannes en lien avec la recherche, le lancement de démarches qualité pour la valorisation des produits agroécologiques et le renforcement interne des coopératives pour une meilleure participation aux espaces de concertation des filières.

Il a bénéficié de l’appui financier de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et de l’Agence française de développement (AFD).

Dans la même catégorie