ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes MAP Dialogue 5+5 à Malte : M. Bourita appelle à la création d’un « G10 Méditerranée »

Côte d’Ivoire/ Un comité technique de coordination de l’orpaillage installé à Tiassalé


  9 Mai      38        Leadership Africain (791),

   

Abidjan, 09 mai (AIP )- Le comité technique local de coordination et de suivi de l’orpaillage de Tiassalé a été officiellement installé lundi, dans les locaux de la préfecture de la ville.
Ce comité est présidé par le préfet et composé de représentant du corps préfectoral, de différents ministères (santé, économie, éducation, famille, agriculture, environnement et mines) et de chefs de village.
Il aura pour mission de lutter contre l’orpaillage clandestin, mais aussi de coordonner, organiser, et suivre les activités des orpailleurs nationaux dans le cadre de l’exploitation artisanale et officielle. Il doit ainsi autoriser ou refuser les dossiers d’exploitation de site minier dans le département, qui lui sont soumis par les services du ministère de l’Industrie et des Mines, après une enquête.
Il doit, ajoute-t-on, veiller au respect du cahier de charges de l’opérateur économique notamment dans le domaine du respect des normes environnementales, et organiser le circuit de commercialisation afin de développer une synergie entre le secteur artisanal et le secteur industriel.
Le comité pourra, au besoin, se faire assister par les experts dans tous les domaines en rapport avec l’exploitation artisanale des minerais, a précisé l’émissaire du ministre de l’Industrie et des Mines, l’inspecteur Diabaté Abdramane, insistant sur le fait que les membres du comité bénéficieront de moyens financiers pour les appuyer, mais aussi de moyens humains et matériels pour aider à réprimer les clandestins ou pour détruire leurs matériels de travail.
(AIP)
kd/tad/fmo

Dans la même catégorie