MAP La Tanzanie envisage investir 8,7 millions de dollars dans un projet géothermique dans le sud-ouest du pays MAP Un capitaine rebelle du polisario se présente à la Ligne de défense avec l’intention déclarée de rallier la mère-patrie (source militaire) APS RENCONTRE SUR LES PERSPECTIVES DE COOPÉRATION AUTOUR DE LA GESTION DU FLEUVE SÉNÉGAL APS LE STADE LAT-DIOR PRIS D’ASSAUT PAR DES SUPPORTERS POUR LA PREMIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT DES LIONS APS INCENDIE À PETERSEN : LES COMMERÇANTS DÉTERMINÉS À REPRENDRE LEURS ACTIVITÉS ACP Un  concours d’éloquence des étudiants pour la promotion de la culture de la paix. ACP Remise des brevets aux 320 sourds muets à la formation sur les droits de l’homme ACP Plaidoyer pour la promotion des personnes vivant avec handicap au sein des institutions nationales AGP Discours de la ministre de l’Action Sociale à l’occasion des travaux de la 63ème session de la commission de l’ONU sur la condition de la femme AGP TRAVAUX PUBLICS : plus de deux milliards de dollars US investis par la 3ème République dans la réalisation des routes

Côte d’Ivoire/ Un comité technique de coordination de l’orpaillage installé à Tiassalé


  9 Mai      42        Leadership Africain (797),

   

Abidjan, 09 mai (AIP )- Le comité technique local de coordination et de suivi de l’orpaillage de Tiassalé a été officiellement installé lundi, dans les locaux de la préfecture de la ville.
Ce comité est présidé par le préfet et composé de représentant du corps préfectoral, de différents ministères (santé, économie, éducation, famille, agriculture, environnement et mines) et de chefs de village.
Il aura pour mission de lutter contre l’orpaillage clandestin, mais aussi de coordonner, organiser, et suivre les activités des orpailleurs nationaux dans le cadre de l’exploitation artisanale et officielle. Il doit ainsi autoriser ou refuser les dossiers d’exploitation de site minier dans le département, qui lui sont soumis par les services du ministère de l’Industrie et des Mines, après une enquête.
Il doit, ajoute-t-on, veiller au respect du cahier de charges de l’opérateur économique notamment dans le domaine du respect des normes environnementales, et organiser le circuit de commercialisation afin de développer une synergie entre le secteur artisanal et le secteur industriel.
Le comité pourra, au besoin, se faire assister par les experts dans tous les domaines en rapport avec l’exploitation artisanale des minerais, a précisé l’émissaire du ministre de l’Industrie et des Mines, l’inspecteur Diabaté Abdramane, insistant sur le fait que les membres du comité bénéficieront de moyens financiers pour les appuyer, mais aussi de moyens humains et matériels pour aider à réprimer les clandestins ou pour détruire leurs matériels de travail.
(AIP)
kd/tad/fmo

Dans la même catégorie