AIB Burkina : Le nouveau Premier ministre sollicite l’accompagnement de ses concitoyens AIB Burkina : Les ânes rongés par «la Gourme», la vigilance sollicitée AIB Burkina : L’opposition politique dénonce ”le manque de leadership” du président Kaboré GNA Aremeyaw Anas honoured at the first AIPS Sports Media Awards GNA « Put restructuring of grassroot football top on your agenda » – Camarat tells NC GNA Kwame Bonsu was properly registered by Kotoko – Management GNA « Upper West should make the best out of the Youth and Sports centre »- Sports Minister LINA Rep. Goshua Notes Education, Roads As Top Priorities For 2019 LINA Labor Ministry To Scrutinize, Improve Labor Laws LINA LINA Holds First In-Service Training For Staff

Côte d’Ivoire/ Un préjudice partiel de 30 millions de FCFA dans l’affaire d’une microfinance de Niakara


  9 Juillet      128        Economie (22021), Finance (3699), Photos (20325),

   

Niakara, 09 juil 2018 – (AIP)- Des centaines de clients de la microfinance de Niakara (Centre-nord, région du Hambol), dont les responsables sont soupçonnés de fuite depuis le mardi 26 juin, ont estimé le préjudice subi à environ 30 millions de francs CFA et ce, suite à un recensement partiel des supposées victimes, a appris l’AIP, dimanche.

Des clients de la microfinance, dite  » Easy Bank », de Niakara, en prélude à une plainte collective contre la structure d’épargne, ont entrepris depuis jeudi, le recensement des victimes présumées.

« Pour l’heure, nous n’avons pu enregistrer que 222 victimes pour un montant, en terme de préjudice, de 23 194 750 francs CFA. Nous attendons encore d’autres personnes », a déclaré Sié Soro, une des présumées victimes qui a décidé d’opérer le recensement, toujours en cours.

M. Sié a ajouté que les actrices du marché de Niakara, constituent les deux tiers de la clientèle supposée victime et recensée de « Easy Bank », une microfinance d’épargne ayant ouvert à Niakara, en 2016.

Par ailleurs, un autre recensement en cours à Kanawolo, village carrefour à 15 Km, au Nord de Niakara, fait partiellement état de 83 victimes pour 5 960 000 francs CFA au titre des montants dus.

En attendant la fin du recensement de l’ensemble des présumées victimes, qui devrait également concerné Latokaha, Kafiné, pêkaha, Folofonkaha, Timorokaha et autres villages, le préjudice financier, enregistré pour l’heure, s’élève à 29 154 470 francs CFA et ce, au détriment de 305 personnes identifiées.

Les responsables d’une microfinance d’épargne, opérant à Niakara depuis 2016, sont soupçonnés d’avoir fermé l’établissement et quitté la ville depuis le 26 juin, évoquant « des soucis avec le ministère de l’Economie et des Finances », signale-t-on.

(AIP)

Jbm/fmo

Dans la même catégorie