MAP Niger: un fonds de solidarité contre le COVID-19 MAP Burkina/coronavirus: maintien du couvre-feu jusqu’à nouvel ordre MAP Afrique du Sud : Le PIB sud-africain devra se contracter de 4 pc en 2020 (Banque centrale) ANG Covid-19/África ultrapassa 8.500 casos e 360 mortes ANG Covid-19/ Falsa mensagem faz guineenses ficarem em casa ANG Covid-19/São até domingo 18 o número de pessoas infectadas no país ANG Covid-19/ “Estado de Emergência não é carta branca para pratica de violência contra cidadãos””, diz a LGDH GNA COVID-19: Government distributes food items to thousands of needy individuals, households GNA Pregnant woman infected with CONVID-19 did not travel to Tarkwa GNA COVID-19:Ghana Association of Bankers announces GHS10m fund; other mitigation measures

Côte d’Ivoire/ Un préjudice partiel de 30 millions de FCFA dans l’affaire d’une microfinance de Niakara


  9 Juillet      153        Economie (8144), Finance (426), Photos (3857),

   

Niakara, 09 juil 2018 – (AIP)- Des centaines de clients de la microfinance de Niakara (Centre-nord, région du Hambol), dont les responsables sont soupçonnés de fuite depuis le mardi 26 juin, ont estimé le préjudice subi à environ 30 millions de francs CFA et ce, suite à un recensement partiel des supposées victimes, a appris l’AIP, dimanche.

Des clients de la microfinance, dite  » Easy Bank », de Niakara, en prélude à une plainte collective contre la structure d’épargne, ont entrepris depuis jeudi, le recensement des victimes présumées.

« Pour l’heure, nous n’avons pu enregistrer que 222 victimes pour un montant, en terme de préjudice, de 23 194 750 francs CFA. Nous attendons encore d’autres personnes », a déclaré Sié Soro, une des présumées victimes qui a décidé d’opérer le recensement, toujours en cours.

M. Sié a ajouté que les actrices du marché de Niakara, constituent les deux tiers de la clientèle supposée victime et recensée de « Easy Bank », une microfinance d’épargne ayant ouvert à Niakara, en 2016.

Par ailleurs, un autre recensement en cours à Kanawolo, village carrefour à 15 Km, au Nord de Niakara, fait partiellement état de 83 victimes pour 5 960 000 francs CFA au titre des montants dus.

En attendant la fin du recensement de l’ensemble des présumées victimes, qui devrait également concerné Latokaha, Kafiné, pêkaha, Folofonkaha, Timorokaha et autres villages, le préjudice financier, enregistré pour l’heure, s’élève à 29 154 470 francs CFA et ce, au détriment de 305 personnes identifiées.

Les responsables d’une microfinance d’épargne, opérant à Niakara depuis 2016, sont soupçonnés d’avoir fermé l’établissement et quitté la ville depuis le 26 juin, évoquant « des soucis avec le ministère de l’Economie et des Finances », signale-t-on.

(AIP)

Jbm/fmo

Dans la même catégorie