GNA Fifty riotous Tumu SECTECH students in court GNA Religious leaders commit to intensify education on adolescent reproductive rights GNA New study finds no link between HIV infection and contraceptive methods MAP L’expertise de la FIFA sollicitée pour évaluer la situation actuelle au sein de la CAF (communiqué) MAP Les échanges commerciaux entre Dakar et Pékin en hausse de 3,7 pc en 2018 MAP Jeux Africains de Plage (beach-soccer/2è journée): le Maroc bat (7-2) la Guinée Equatoriale ABP Louis Vlavonou échange avec des délégations de l’AS-NAP Bénin et du HAR ABP Les ministres Attanasso et Kakpo ont lancé les épreuves du Bac 2019 au Ceg Akpro-Missérété GNA Des absents au baccalauréat à Savalou GNA Wa Municipal landfill site to be relocated after community agitation

Côte d’Ivoire/ Une mission de sensibilisation sur les fistules obstétricales dans la région du Bounkani


  23 Mai      6        Santé (6862),

   

Bondoukou, 23 mai (AIP) – Une mission de sensibilisation des communautés sur les fistules obstétricales s’est déroulée de jeudi à mardi dans les départements de Nassian et de Bouna (Nord-Est, région du Bounkani).

Cette mission, initiée par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, en collaboration avec l’Association ivoirienne pour le bien-être familial (AIBEF), est financée par le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA). Elle a sillonné les villages de Youndouo, Sialeydouo, Sepidouo, Parhadi, Sominasé et Tbanvago.

L’objectif est de sensibiliser les leaders traditionnels et religieux, les accoucheuses traditionnelles, les femmes et les jeunes sur les pratiques traditionnelles néfastes et leurs conséquences, sur les fistules ainsi que sur les avantages de l’accouchement à la maternité.

Le chef de la délégation, Dr Bilé Kouamé, chargé de programmes à UNFPA, a expliqué les causes de la fistule dues aux mariages précoces, à l’excision et à la non consultation prénatale des filles enceintes qui préfèrent accoucher à domicile, avec l’aide d’une matrone.

Il a invité les porteuses de la fistule obstétricale à se présenter dans les centres de santé afin de se faire soigner gratuitement, en bénéficiant d’une prise en charge grâce à l’Agence de coopération internationale de la Corée du Sud (KOICA).

Lors de cette mission de sensibilisation, une dizaine de femmes se sont fait recenser. Depuis le lancement de la campagne en 2007, environ 65 porteuses de la maladie ont déjà été soignées et guéries dans la région du Bounkani.

Dans la même catégorie