MAP Accident d’autocar dans le nord du Ghana: Au moins 60 morts INFORPRESS Corredor “Praia-Dakar-Abijan” é um dos maiores projectos de infra-estruturação da CEDEAO – Governo INFORPRESS Santo Antão: Olavo Correia no Porto Novo para inaugurações e lançamento do programa de estágios profissionais INFORPRESS São Vicente: Vale a pena lembrar a história da hidrobase de Calheta – Reitor da Uni-Piaget ANP Journée mondiale de l’eau : Rendre cette ressource accessible à tous d’ici 2030 AIP La ville de Casablanca est un hub de la Smart City en Afrique (Dg Casa Events) AIP Une convention signée pour l’achat de 200.000 t de noix de cajou origine Côte d’Ivoire AIP Un groupe vietnamien veut implanter une usine de transformation de l’anacarde en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire: Félix Anoblé exhorte les acteurs des PME à plus de professionnalisme MAP Le Maroc, l’OCDE et le Conseil mondial de l’eau s’associent en faveur de la sécurité de l’eau en Afrique

Côte d’Ivoire/ Une mission japonaise à Bouaké pour la phase 2 d’un projet de développement local


  21 Septembre      30        Développement durable (3795),

   

Abidjan, 21 sept (AIP)-Une délégation d’experts japonais a entrepris une mission, mercredi, à Bouaké,  pour s’assurer de la survie des acquis et de la mise en œuvre du plan d’actions de pérennisation du Projet de développement des ressources humaines pour le renforcement de l’administration locale dans les zones centre et nord de la Côte d’Ivoire (PCN-CI) en vue de préparer le lancement de la phase 2 dudit projet.

Le lancement de la deuxième phase étant conditionné par l’appropriation du modèle de la phase 1, la délégation de la coopération japonaise (JCA) composée de Goto Hirofumi, Fuko Doyi et Tsokahara Harumi, a échangé avec les autorités locales en mettant l’accent sur le recensement des éléments de réussite et les difficultés rencontrées dans la mise en application du plan d’actions adopté en février pour la pérennisation du modèle de développement enseigné dans le cadre du projet.

La délégation japonaise a annoncé que la phase 2 de ce projet de développement s’étendra aux autres régions de la Côte d’Ivoire. Les personnes ressources formées à Bouaké dans la phase pilote seront utilisées comme des experts locaux pour appuyer les autres localités dans la mise en œuvre de cette phase 2.

Le porte-parole du comité scientifique, le sous-préfet de Diabo, Yao Kouakou Firmin a salué le retour de l’équipe la coopération japonaise pour continuer le projet malgré les situations de crises récurrentes à Bouaké.

Au titre des difficultés liées à la pérennisation du modèle, il a indiqué qu’au moment de l’adoption du plan d’actions, toutes les collectivités avaient déjà adopté leurs budgets de sorte que la prise en compte dudit plan est un peu difficile. Cependant, a-t-il souligné, le conseil régional de Gbêkê a pu anticiper en faisant un budget modificatif qui prend en charge la collecte des données de base, la réalisation de 31 nouveaux forages et la mise en place de comités de gestion.

Démarrée en décembre 2013, la phase 1 du projet PCN-CI a pris fin en novembre dernier et la réunion bilan a été tenue en mars à Abidjan. Ce projet est basé sur le renforcement des capacités de l’administration locale pour l’amélioration des offres de services de base aux populations notamment, en matière de fourniture d’eau potable et d’éducation.

La phase 1 du projet dite pilote a permis de réaliser, dans huit communes de la région de Gbêkê, quelques infrastructures scolaires et hydrauliques que le bailleur a utilisées comme prétexte pour mettre en pratique toutes les formations dispensées. Il s’agit de 29 nouveaux forages équipés de pompes à motricité humaine, 70 pompes villageoises réhabilitées avec construction de margelles et clôtures et 11 écoles primaires de trois classes équipées de tables-bancs construites dans la région.

(AIP)

nbf/fmo

Dans la même catégorie