APS THIÈS : LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL PRÉPARE UN ’’DEUXIÈME ASSAUT’’ CONTRE LE COVID-19 (VICE-PRÉSIDENT) GNA Primary Care Provider Network initiative launched in Hohoe GNA Farmer jailed 20 years for robbery GNA NALAG congratulates Dan Botwe and other ministers-designate GNA Architect launches book in honour of J.J Rawlings GNA Amewu’s expertise will enhance railways development- VDF GNA Bring Rawlings body home – Awadada petitioned AIP Point de la situation de la COVID-19 au 23/01/2021 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Deux journalistes de l’AIP distingués à Ebony 2020 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Nuit de la communication : Marcelle Aka, super Ebony 2020

Côte d’ivoire – Une pénurie de poulets enregistrée sur le marché à Toumodi


  26 Décembre      11        Agriculture (1842), Société (27656),

   

Abidjan, 26 déc 2020 (AIP) – Pour les fêtes de fin d’année entamées déjà avec la Nativité du Christ, le marché des volailles à Toumodi n’a pu satisfaire les populations pour les besoins.

Cette pénurie observée par les ménages à Toumodi résulte pour certains des conséquences de la crise électorale qu’a vécue la localité.

Des acteurs du secteur de la volaille à Toumodi approchés, évoquent la situation sociale précaire qui prévaut dans la localité et qui ne favorise pas la prise d’initiative de passer la commande de poussins. « Moi je n’ai voulu prendre aucun risque en commandant des poussins car craignant que les affrontements ne reprennent », a fait entendre, Jean Yves Kouassi.

Pour le sieur Ouattara Yacouba, le délai de livraison des poussins ainsi que la crise postélectorale ont été un facteur déterminant à cette pénurie de volailles dans la ville. « j’ai passé ma commande mais je n’ai pas été livré à temps car je devrai être livré 45 jours avant les fêtes soit aux environs du 05 novembre. La période de livraison a coïncidé avec la grave crise postélectorale ou on ne pouvait ni entré ni sortir de Toumodi.

L’un dans l’autre mes poussins sont arrivés beaucoup plus tard et par conséquent mes poulets ne seront prêts pour la vente qu’une semaine après le nouvel an », a expliqué M. Ouattara.

En attendant que le marché à Toumodi soit approvisionné en poulets, les ménages s’arrachent les pintades qui, eux, ne sont pas en grand quantité, mais qui sont également beaucoup plus cher, donc pas à la porté de toutes les bourses.

 

Dans la même catégorie