GNA Fifty riotous Tumu SECTECH students in court GNA Religious leaders commit to intensify education on adolescent reproductive rights GNA New study finds no link between HIV infection and contraceptive methods MAP L’expertise de la FIFA sollicitée pour évaluer la situation actuelle au sein de la CAF (communiqué) MAP Les échanges commerciaux entre Dakar et Pékin en hausse de 3,7 pc en 2018 MAP Jeux Africains de Plage (beach-soccer/2è journée): le Maroc bat (7-2) la Guinée Equatoriale ABP Louis Vlavonou échange avec des délégations de l’AS-NAP Bénin et du HAR ABP Les ministres Attanasso et Kakpo ont lancé les épreuves du Bac 2019 au Ceg Akpro-Missérété GNA Des absents au baccalauréat à Savalou GNA Wa Municipal landfill site to be relocated after community agitation

Côte d’Ivoire/ Vers la mise en œuvre du zonage dans la filière du coton


  21 Avril      50        Agriculture (2903), Economie (23975), Photos (21102),

   

Abidjan, 21 avr 2017 – (AIP)- Un atelier sur « la validation de la convention de concession et du cahier de charges » s’est ouvert jeudi, à Grand Bassam, en vue de la mise en œuvre du zonage dans la filière coton.
Initié par le Conseil du coton et de l’anacarde, soutenu par le Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricole (FIRCA) avec l’organisation interprofessionnelle agricole de la filière coton, cet atelier de deux jours, a pour but de parvenir à un contenu consensuel de la convention de concession et surtout du cahier de charges qui prennent en compte les attentes des acteurs et partenaires de la filière coton tout en créant les conditions de succès du zonage.
Procédant à l’ouverture de ces travaux, le représentant du ministre de l’agriculture et du développement rural, Dramane Touré a invité les acteurs de la filière, les représentants des producteurs et des organisations professionnelles, à s’engager à surmonter les réticences et les peurs, pour assurer aux membres de leurs organisations et aux producteurs, les opportunités de la relance durable de la production cotonnière que représente le zonage.
« Dans le principe, le zonage consiste en l’attribution des zones exclusives d’intervention à chacune des sociétés cotonnières sur la base d’une convention de concession et d’un cahier de charges », a expliqué le directeur général du conseil du coton et de l’anacarde, Adama Coulibaly.
En prélude à cet atelier, le Conseil et ses partenaires ont organisée du 21 au 26 mars, une tournée d’informations et de sensibilisation de l’administration locale et des acteurs sur toute la zone cotonnière, rappelle-t-on.
Les participants, pour leur part, ont promis de tout mettre en œuvre pour aller de l’avant afin que la filière du coton fasse la fierté de la Côte d’Ivoire comme bien d’autres filières.
Dans le cadre de la réforme de la filière coton adopté en mars 2013, le Gouvernement ivoirien a décidé du retour aux zones exclusives d’activités pour les sociétés cotonnières. Cette décision a été concrétisée par le décret n°216-1153 du 28 décembre 2016 portant institution du zonage agro-industriel dans la filière coton, a-t-on appris.
(AIP)
tg/fmo

Dans la même catégorie