AIP Côte d’Ivoire/ Le président du Sénat présente la digitalisation comme un instrument de performance de la DGI APS 31 MILLIARDS MOBILISÉS POUR LES CENTRALES SOLAIRES DE KAÉL ET KAHONE AGP Sénégal : la BAD soutient un projet de « valorisation des eaux » pour le développement des chaînes de valeur agricoles avec plus de 60 millions d’euros AGP Guinée/Economie : 5.000 tonnes de poissons disponibles pour la période de repos biologique à Sonit-Pêche ANGOP L’Angola prêt à empêcher une éventuelle propagation du virus Ebola ANGOP L’Angola appelle à un débat permanent sur le flux illicite d’armes en Afrique GNA Forum of Heads of Girl’s SHS holds 2019 Summer Camp GNA Addressing campus unrest: administrators key to ensuring stability GNA Honour your tax obligations—Oxfam Ghana AGP Boké-Environnement : Le Réseau-Environnement-Bauxite reboise les alentours du Gouvernorat

Côte d’Ivoire/ Visite dans le Bounkani : La communauté Lobi de Bouna présente ses excuses à la nation


  2 Mai      27        Entreprises (1271), Société (50964),

   

Abidjan, 2 mai 216 -(AIP)-La communauté Lobi de Bouna a présenté vendredi, ses excuses à la nation pour sa responsabilité dans les affrontements inter-communautaires, courant mars dans la localité, lors de la visite de compassion et de solidarité du président de la République, Alassane Ouattara, aux populations.

« Nous présentons nos excuses aux populations pour le spectacle très peu reluisant servi aux Ivoiriens. Par ailleurs, nous voulons solennellement présenter nos excuses aux Koulango et Peulh pour notre part de responsabilité dans ce conflit. Nous voulons également les assurer de notre pardon », a exprimé le porte-parole, Kambiré Sié, lors de son adresse à l’assistance.

Il a affirmé sa confiance à l’Etat à travers ses institutions en vue de la manifestation la vérité sur les évènements douloureux, condition sine qua non pour parvenir à une guérison de la région dont la cohésion harmonieuse a été mise en mal, et cela pour le repos de l’âme des victimes.

M. Kambiré a réitéré l’engagement des ressortissants de Bouna « à mener le combat de paix et la cohésion sociale » et a plaidé auprès de toutes les couches sociales vivant sur le territoire du Bounkani, pour que « plus jamais, ces deux vertus ne soient ébranlées ».

Des violences survenues entre éleveurs et cultivateurs à Bouna et ses environs ont fait 33 morts, 52 blessés, plus de 2 600 déplacés et de nombreux dégâts matériels.

(AIP)

fmo/ask

Dans la même catégorie