Inforpress CSMJ pede diálogo institucional para ultrapassar situação actual nos órgãos da Justiça GNA Special voting exercise starts slow at Anyaa Sowutuom Constituency Inforpress Cabo-verdiana Edina Moreira nomeada Coordenadora Regional da Juventude da África Subsaariana para as questões de Género Infopress Centro de comando de São Vicente vai resolver “problemas sérios” de operacionalidade – Paulo Rocha Inforpress Cabo Verde com balanço positivo no diagnóstico e tratamento do VIH/Sida APS LÉGÈRE HAUSSE DES NOUVEAUX CAS DE COVID-19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’Evêque du diocèse de Gagnoa exhorte les fidèles de Lakota à la paix GNA Special Voting takes off smoothly in Amansaman, other constituencies in Accra APS COMMERCIALISATION ARACHIDIÈRE : L’USINE DE LA SONACOS À ZIGUINCHOR DANS L’ATTENTE DE SES PREMIÈRES GRAINES APS ZIGUINCHOR : DES OUVRAGES SOCIAUX FINANCÉS PAR ABOU DHABI ANNONCENT DES INVESTISSEMENTS PLUS IMPORTANTS

Côte d’Ivoire/AIP/Inter/ Éthiopie – Tigré: Le comité Nobel appelle les deux parties à la désescalade


  17 Novembre      6        Politique (13151),

   

Abidjan, 17 nov 2020 (AIP)- Le comité Nobel norvégien, qui avait attribué le prestigieux prix Nobel de la paix au Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, en 2019, s’est dit, lundi 16 novembre 2020, « profondément préoccupé » par la situation dans le pays africain et a de nouveau appelé les deux parties à la désescalade.

« Le comité suit de près l’évolution en Éthiopie et est profondément préoccupé. Il répète aujourd’hui ce qu’il a dit plus tôt, à savoir que toutes les parties impliquées partagent la responsabilité d’arrêter l’escalade de la violence et de contribuer à résoudre les différends et les conflits avec des moyens pacifiques », a indiqué son secrétaire, Olav Njølstad, dans une déclaration transmise à l’AFP.

Composé de cinq membres désignés par le Parlement norvégien, le comité Nobel avait en 2019, consacré Abiy Amed pour ses efforts de rapprochement avec l’Érythrée, ancien « frère ennemi », et pour les réformes démocratiques engagées dans son pays.

En lançant le 4 novembre, une campagne militaire dans la région dissidente du Tigré, dans le nord du pays, le Premier ministre éthiopien a toutefois soulevé des critiques. Près de 25 000 Éthiopiens ont déjà fui les combats dans une crise qui risque de déstabiliser la région.

« Le comité estimait en 2019 et estime toujours qu’Abiy Ahmed était, parmi les plus de 300 candidats proposés (pour le prix) celui qui remplissait le mieux » les critères énoncés par le fondateur de la récompense, Alfred Nobel (1833-1896), note la déclaration.

Abiy Ahmed a annoncé mardi que l’opération militaire en cours au Tigré (Nord) entrera prochainement dans sa phase «finale». Le 4 novembre, il avait envoyé l’armée fédérale à l’assaut de cette région dissidente d’Éthiopie, après des mois de tensions avec les autorités régionales du Front de libération des Peuples du Tigré (TPLF).

Depuis près de deux semaines, le gouvernement mène des frappes aériennes, la dernière ayant touché lundi la capitale régionale Mekele.

Dans la même catégorie