MAP Explosion d’une voiture piégée sur un point d’accès à l’aéroport de Mogadiscio: 17 morts et 28 blessés, selon un nouveau bilan INFORPRESS São Vicente: Mindelo receives 72th Portuguese Language Center from the Camões Institute MAP RDC : 4 miliciens neutralisés dans une offensive de l’armée contre des hommes armés à Beni INFORPRESS Tarrafal of São Nicolau: Mosquito fight campaign is well on the way to – sanitary agent MAP Angels for Africa et Moroccan Business Angels Network: deux réseaux d’appui aux startups voient le jour MAP Transferts d’argent : la diaspora togolaise a envoyé plus de 400 millions USD vers le pays en 2017 MAP Côte d’Ivoire : Ouattara salue le « consensus » sur la recomposition de la Commission électorale Inforpress SISP will build new headquarters building in the industrial zone of Achada Grande Frente Inforpress MPs postpone discussion of parity law for new parliamentary year in October AIP Côte d’Ivoire/ Le CNDH s’enquiert des causes des conflits inter-communautaires à Ferkessédougou

Côte d’Ivoire/International/ Le jihadiste malien Ahmad al-Mahdi plaide coupable devant la CPI


  22 Août      25        Société (51015),

   

Abidjan, 22 août 2016 – (AIP) – A l’ouverture de son procès lundi devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, aux Pays-Bas, le jihadiste malien Ahmad al-Mahdi a plaidé coupable et demandé pardon pour la destruction des mausolées de Tombouctou (Mali) classés au Patrimoine mondial de l’humanité.

« Je demande leur pardon et je leur demande de me considérer comme un fils s’étant égaré de son chemin », a déclaré al-Madhi après avoir plaidé coupable de crime de guerre.
Dans ce procès historique, premier du genre mené par cette juridiction internationale, l’ancien responsable de la Hisbah, la brigade islamique des mœurs, a reconnu les faits qui lui sont reprochés.
« Je me tiens devant vous dans cette enceinte plein de remords et de regrets : je suis fort contrit de mes actes et de tous ces préjudices que cela a causé à mes êtres chers, à mes frères et à ma mère patrie, la République du Mali, et aux membres de l’humanité aux quatre coins du monde », a-t-il poursuivi devant la CPI.
L’audience devrait durer environ une semaine, selon les juges. L’accusation et la défense vont dès lors prononcer leurs déclarations liminaires. Le jugement et la condamnation suivront à une date ultérieure. Il risque neuf à onze ans de prison.
Le Touareg Ahmad Al Faqi Aal-Mahdi est accusé d’avoir « dirigé intentionnellement des attaques » contre neuf des mausolées de Tombouctou et contre la porte de la mosquée Sidi Yahia entre le 30 juin et le 11 juillet 2012.

akn/cmas

Dans la même catégorie