AIP Un sous-préfet ivoirien échappe à un lynchage AIP Les partisans de Laurent Gbagbo jubilent à Bonoua AIP Les enseignants de Los Angeles en grève GNA First Lady to host Merck African Asian Luminary Conference in October GNA Professor Atsu Ayee calls for reconstructing the Ghanaian society GNA NDC postpones flagbearer election APS POUR UN ALLÈGEMENT FISCAL FAVORISANT UN RETOUR RAPIDE SUR INVESTISSEMENT APS THIÈS : PARENTERUS, UNE USINE DE ’’SOLUTÉS STÉRILES’’ INAUGURÉE À BAYAKH 15 janvier 2019 à 21h15min 0 0% Tags: APS SODAGRI TABLE SUR UNE PRODUCTION DE 270 000 TONNES DE RIZ À KOLDA APS LES MONITEURS DES DAARAS MODERNES CHOISIS PARMI LE PERSONNEL DE L’EDUCATION NATIONALE (MINISTRE)

Côte d’Ivoire/International/ Le réseau Africa TechNet porté sur les fonts baptismaux à Abidjan


  6 Juillet      60        Economie (21966), Photos (20279), Téchnologie (882),

   

Abidjan, 06 juil 2017 – (AIP) – A l’initiative de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique), l’assemblée générale constitutive du réseau des directeurs des services techniques des villes et territoires d’Afrique (Africa TechNet) s’est tenue de lundi à jeudi à l’hôtel Ivotel d’Abidjan.
Au total 90 directeurs techniques issus de 41 pays d’Afrique ont pris part à la rencontre qui a vu l’élection de l’équipe dirigeante du réseau Africa TechNet pour un mandat de trois ans. Mme Eng Christine Adongo Ogut «Chief Officer Environment, Energy and Water» de Nairobi City County Government (Kenya) a été élue présidente d’Africa TechNet.
Le bureau est complété par quatre vice-présidents représentant les autres régions à savoir Afrique de l’Ouest (Mme Adam Habsou Anza, Directrice des services technique de la ville de Niamey au Niger) ; Afrique du Nord (M. Nour-Eddine Abdelkhalek, Chef de Division Technique de la ville de Casablanca au Maroc) ; Afrique Centrale (M. Kimina Itum Boneyk, Directeur des services techniques de la ville de Kinshasa en République Démocratique du Congo), Afrique Australe (M. Maliwa Brifrey Muchuu, «Director of Engineering Services» de Lusaka City Council en Zambie).
Les buts principaux de ce réseau sont d’organiser la voix commune et la représentation des Directeurs des services techniques de gouvernements municipaux et territoriaux au niveau national, régional et continental; de diffuser les bonnes pratiques en matière de gestion des villes et gouvernements territoriaux; et d’améliorer les capacités professionnelles et la performance des membres du réseau et leur capacité à améliorer la fourniture des services aux populations.
Dans cette optique, les participants ont eu droit à deux jours de formation sur le thème «Développement des Territoires et changements climatiques : réalités, contraintes et opportunités», réalisés par l’association ENERGIES 2050, partenaire de CGLU Afrique dans la mise en place d’une Task Force pour préparer l’accès des villes africaines à la finance climatique et notamment au Fonds Vert Climat qui entre en opération en 2020.
Les membres du réseau Africa TechNet se sont engagés à contribuer aux travaux de l’observatoire sur l’accès des populations aux services de base dans les villes et les gouvernements sous-nationaux d’Afrique. Les premiers résultats seront présentés lors du sommet Africités 8 prévu du 4 au 8 décembre 2018 à Brazzaville au Congo.
La rencontre d’Abidjan a été organisée en collaboration avec le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité de la République de Côte d’Ivoire, l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI) et l’Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire (ARDCI) et l’association ENERGIES 2050, rapporte l’Organisation de la presse africaine (APO).
(AIP)
akn/cmas

Dans la même catégorie