NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Un prêt de 163 millions d’euros de la BAD pour l’aménagement de la « route cotonnière » au Bénin


Abidjan, 16 déc (AIP) – Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a accordé une assistance financière de 163,12 millions d’euros pour financer l’aménagement de la principale route cotonnière reliant Djougou à Banikoara, longue de 209,68 km, au Bénin.

Ce financement se répartit en deux prêts, l’un octroyé par la Banque, à hauteur de 119,93 millions d’euros, l’autre émanant de l’Africa Growing Together Fund (AGTF) pour un montant de 43,19 millions d’euros, rapporte un communiqué de presse de la BAD publié vendredi.

Troisième producteur mondial de coton avec une production de 600 000 tonnes lors de la campagne 2017-2018, le Bénin est toutefois confronté à un enclavement de ses zones cotonnières.

La route Djougou-Pehonco-Kérou-Banikoara constitue l’épine dorsale du réseau des routes cotonnières du nord-ouest du Bénin. Mais effectuer ce trajet exige aujourd’hui pas moins de dix heures pour un poids lourd. La réalisation du projet devrait donc améliorer le service sur le tronçon, favorisant l’accroissement du trafic et des échanges commerciaux dans la région, et contribuer à la réduction des coûts de transport et à l’amélioration des conditions de vie des populations riveraines de la route.

« Le potentiel de production cotonnière et d’industrialisation dans la zone du projet est important. Aussi, la réalisation de cette route attirera de nouveaux investisseurs dans les secteurs de la production, de la transformation et de l’exportation du coton », a soutenu Serge N’Guessan, directeur général adjoint pour l’Afrique de l’Ouest à la Banque.

La filière du coton joue un rôle primordial dans l’économie béninoise. Le secteur représente 45 % des recettes fiscales (hors douane) du pays. Il contribue pour 13 % au PIB national et pour 80 % dans la recette des exportations du pays. Au cœur de l’activité économique, le coton représente environ 60 % du tissu industriel du Bénin.

cmas

Dans la même catégorie