MAP Côte d’Ivoire/coronavirus : 349 cas, 41 guérisons et 3 décès ACI LE CONGO PAYS COMPTE DESORMAIS 60 CAS ET TROIS NOUVEAUX GUÉRIS DE COVID-19 ACI FORMATION DU PERSONNEL DU CHUB SUR LA PCI EN MILIEU HOSPITALIER AIP Inter/ Les Marocains sans masque risquent des peines de prison AIP Les populations de Warma formées sur la gestion des rumeurs et des conflits AIP COVID 19: La LONACI désinfecte ses sites AIP COVID-19: Les auteurs d’augmentation illégale du tarif de transport subiront la rigueur de la loi (préfet) AIP Covid-19 : Reprise d’activités du Premier ministre après une dizaine de jours de confinement AIP Le comité départemental de sécurité de Soubré invité à plus d’actions de prévention du Covid 19 AIP Covid 19: vingt-six nouveaux cas confirmés

Un prêt de 163 millions d’euros de la BAD pour l’aménagement de la « route cotonnière » au Bénin


   

Abidjan, 16 déc (AIP) – Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a accordé une assistance financière de 163,12 millions d’euros pour financer l’aménagement de la principale route cotonnière reliant Djougou à Banikoara, longue de 209,68 km, au Bénin.

Ce financement se répartit en deux prêts, l’un octroyé par la Banque, à hauteur de 119,93 millions d’euros, l’autre émanant de l’Africa Growing Together Fund (AGTF) pour un montant de 43,19 millions d’euros, rapporte un communiqué de presse de la BAD publié vendredi.

Troisième producteur mondial de coton avec une production de 600 000 tonnes lors de la campagne 2017-2018, le Bénin est toutefois confronté à un enclavement de ses zones cotonnières.

La route Djougou-Pehonco-Kérou-Banikoara constitue l’épine dorsale du réseau des routes cotonnières du nord-ouest du Bénin. Mais effectuer ce trajet exige aujourd’hui pas moins de dix heures pour un poids lourd. La réalisation du projet devrait donc améliorer le service sur le tronçon, favorisant l’accroissement du trafic et des échanges commerciaux dans la région, et contribuer à la réduction des coûts de transport et à l’amélioration des conditions de vie des populations riveraines de la route.

« Le potentiel de production cotonnière et d’industrialisation dans la zone du projet est important. Aussi, la réalisation de cette route attirera de nouveaux investisseurs dans les secteurs de la production, de la transformation et de l’exportation du coton », a soutenu Serge N’Guessan, directeur général adjoint pour l’Afrique de l’Ouest à la Banque.

La filière du coton joue un rôle primordial dans l’économie béninoise. Le secteur représente 45 % des recettes fiscales (hors douane) du pays. Il contribue pour 13 % au PIB national et pour 80 % dans la recette des exportations du pays. Au cœur de l’activité économique, le coton représente environ 60 % du tissu industriel du Bénin.

cmas

Dans la même catégorie