ANP Dernière décade du mois de Ramadan: Nuit du destin (laylatoul Qadr) et Préparatifs d’Aid El Fitr à Niamey AGP Gabon/Retraite complémentaire obligatoire: certains salariés restent pessimistes AGP Gabon : Un gabonais interpellé à Oyem avec cinq pointes d’ivoire APS LIGUE 1 : L’AS PIKINE NOUVEAU LEADER APS L’OMVG LANCE SON PLAN DIRECTEUR DE DÉVELOPPEMENT INTÉGRÉ APS MATAM : ’’BEAUCOUP D’AVANCÉES’’ SUR LES INDICATEURS (IA) APS LE CEMGA ENCOURAGE LES MILITAIRES DU 22ÈME BATAILLON À ’’DÉVELOPPER LA POLYVALENCE’ APS UNIVERSITÉ IBA DER THIAM : UN DÉLAI DE SIX MOIS ANNONCÉ POUR TERMINER LES CHANTIERS ANP Élections du maire de Maine Soroa (Diffa): Ibrahim TANDJA du MNSD-Nassara élu maire de la ville ANP D’importantes pluies avec des risques d’inondations sont attendues au Niger en 2021 (Prévisions)

Côte d’Ivoire/présidentielle: la procureure de la CPI « préoccupée » par les violences préélectorales


  29 Octobre      14        Politique (16566),

   

Abidjan, 28/10/2020 (MAP) – La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, s’est dite « préoccupée » par les violences inter-communautaires survenues ces derniers jours dans certaines localités de la Côte d’Ivoire.

« Je suis profondément préoccupée par les rapports publics et les informations reçues par mon Bureau, faisant état d’une recrudescence de violences graves depuis plusieurs jours dans des villes de la Côte d’Ivoire. Je déplore particulièrement les allégations de violences intercommunautaires qui auraient causé la mort de plusieurs personnes », a dit Mme Bensouda dans un communiqué, prêchant le « calme et la retenue ».

« Toute personne qui commet, ordonne, incite, encourage ou contribue de toute autre manière à la commission de crimes visés par le Statut de Rome est passible de poursuites devant les tribunaux de la Côte d’Ivoire ou devant la CPI », a-t-elle mis en garde.

Les appels de l’opposition à la « désobéissance civile » et au « boycott actif » de l’élection, lancés pour protester contre la candidature du président Ouattara et la composition de la Commission électorale indépendante et du Conseil constitutionnel, ont occasionné des affrontements intercommunautaires dans certaines localités du pays, faisant des victimes et des blessés à Daoukro (3 morts), Divo (6 morts), Bongouanou (2 morts) et Dabou (16 morts).

Le scrutin présidentiel aura lieu ce samedi 31 octobre en Côte d’Ivoire. Quelque 7,5 millions d’électeurs y sont attendus.

La crise post-électorale de 2010-2011, née du refus de Laurent Gbagbo de reconnaître la victoire d’Alassane Ouattara, avait fait quelque 3.000 morts, selon Abidjan.

Dans la même catégorie