GNA Government to cooperate with Huawei to train 10,000 citizens GNA KNUST resumes work as Senior Staff call off strike AGP « Le carré parfait », un outil d’interprétation des chiffres en pays Loma AGP Boké/marché hangar: Prolifération des boutiques sur la conduite principale des eaux de ruissellement AGP Mandiana/santé : Lancement d’un programme de dépistage et de prise en charge des malades du VIH/SIDA GNA Lawyer disputes voices on audio in treason trial GNA Europrima Industries supports Rebecca Foundation GNA Ras Tafari Council calls on EKMA and STMA to protect trees after planting ACP Vote au Sénat d’une loi d’habilitation en faveur du gouvernement. AGP Gaoual-Administration : Visite de travail du gouverneur de Boké

Côte d’Ivoire/présidentielle : un mort et des blessés dans des affrontements


  19 Octobre      14        Politique (17263),

   

Abidjan, 19/10/2020 (MAP) – Plusieurs blessés et un mort ont été enregistrés, lundi, suite à des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre à Bonoua, ville située à 50 km à l’Est d’Abidjan, selon l’Agence ivoirienne de presse (AIP).

A la mi-journée, les barricades érigées par les manifestants étaient encore perceptibles sur toutes les artères secondaires de la ville ainsi que sur la voie internationale qui la traverse, d’après la même source.

Des heurts ont éclaté dans plusieurs localités du pays, dont Bonoua, pour répondre au mot d’ordre de désobéissance civile lancé par l’opposition, souligne l’AIP.

Ce lundi, une mission ministérielle dépêchée à Abidjan par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a exhorté le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et le Front populaire ivoirien (FPI), les deux principales formations de l’opposition, à reconsidérer sérieusement la décision de boycotter l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Dans un communiqué publié lundi, la CEDEAO a également appelé ces partis politiques à revoir l’appel à leur partisans à se lancer dans la « désobéissance civile » pour protester contre le processus électoral, mais plutôt « à œuvrer de façon sérieuse pour parvenir à un consensus sur le processus électoral puis qu’ils ne pourraient pas être en mesure de contrôler les excès qui résulteraient de leur appel à la désobéissance civile ».

Dans la même catégorie