Inforpress Cabo Verde TradeInvest quer empresários cabo-verdianos a tirar maior proveito do AGOA Inforpress Autárquicas 2020/Maio: António Ramos (PAICV) diz que sua candidatura será orientada para as pessoas APS LUTTE CONTRE LA COVID-19 : UNE NOUVELLE CAMPAGNE DE L’USAID MISE SUR LES RELAIS COMMUNAUTAIRES AIP Côte d’Ivoire-AIP/Processus électoral : le ministre Roger Adom invite les populations à préserver la cohésion dans l’Indénié AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’AIBEF présente ses activités au ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des OSC à Bonon pour sensibiliser sur des élections pacifiques et crédibles en 2020 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des accidents dus à la divagation des animaux sue l’axe Kong-Ferkessedougou ANP Le Président Issoufou Mahamadou s’entretient avec le président de la Commission de l’UEMOA AGP Gabon : La décision de la réouverture des lieux de culte toujours attendue AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Marche de l’opposition: situation calme dans le Béré

Côte d’Ivoire/Tabaski 2020: le retour de la cohésion au sein de la communauté musulmane salué


  1 Août      5        Religion (603),

   

Tiassalé – Les guides religieux musulmans de la commune de Tiassalé, les responsables politiques et administratifs ont salué le retour de la cohésion au sein de la communauté, lors de la célébration l’Aïd el Kebir.

L’imam Ibrahim Diarra a demandé vendredi 31 juillet 2020,  » pardon » à l’ensemble des fidèles pour les désagréments causés par cette mésentente entre eux les guides et a promis que désormais,  » plus rien ne divisera ». Il a remercié le préfet Vakaba Koné et l’ex- député de Ndouci, Kouamé Nguessan, pour leur implication dans le règlement de la crise qui a secoué la communauté.

Le maire de la commune, Assalé Tiémoko Antoine et le secrétaire général de la préfecture, Kouakou Yao, ont aussi salué cette cohésion retrouvée et ont invité la communauté musulmane à resserrer ses rangs pour être des garants et des modèles pour la cohésion afin que « Tiassalé demeure la cité de la symbiose ».

En 2019, pour une question de » qui doit désigner l’officiant de la grande prière », les imams n’ont pu accorder leurs violons, au point où chaque mosquée a fait sa prière. Depuis 2013, tous les fidèles priaient ensemble et les imams dirigeaient la prière de façon alternée. Cependant l’imam Dosso Abou de la grande mosquée a été nommé président départemental du conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires musulmanes.

Selon une interprétation de sa mission, il lui revenait de diriger les prières ou de designer l’officiant. Chose que ses pairs imams n’ont pas accepté, préférant la formule ancienne en vigueur. Cette incompréhension a été à la base de la division intervenue au sein de la communauté musulmane de la commune de Tiassalé.

Dans la même catégorie