Inforpress Praia: Adolescente desaparecido e familiares acusam autoridades de falta de colaboração na busca GNA Ronidany set to create biggest residential hub in Ghana GNA MTN launches 2021 MoMo Month, calls for utilisation of payment platforms GNA Collins Dauda, four others granted bail in $200 Saglemi Housing Project Scandal GNA Court remands man over robbery ABP Société / Des agriculteurs de Banikoara sommés de respecter les couloirs de passage des animaux du corridor Banikoara-Kandi ABP Religion / Le nonce apostolique visite les handicapés du centre diocésain Béthesda de Lokossa ABP Gouvernance / Renforcement des capacités des agents des collectivités locales de Malanville sur la déontologie administrative ABP Coopération / La Chine offre un important lot de matériels et d’équipements de bureau à l’Assemblée nationale du Bénin ABP Social / Les promoteurs des centres d’accueil sensibilisés sur l’importance de l’ordonnance de placement et de retrait de l’enfant en milieu institutionnel

Côte d’Ivoire/Tabaski 2020: le retour de la cohésion au sein de la communauté musulmane salué


  1 Août      8        Religion (847),

   

Tiassalé – Les guides religieux musulmans de la commune de Tiassalé, les responsables politiques et administratifs ont salué le retour de la cohésion au sein de la communauté, lors de la célébration l’Aïd el Kebir.

L’imam Ibrahim Diarra a demandé vendredi 31 juillet 2020,  » pardon » à l’ensemble des fidèles pour les désagréments causés par cette mésentente entre eux les guides et a promis que désormais,  » plus rien ne divisera ». Il a remercié le préfet Vakaba Koné et l’ex- député de Ndouci, Kouamé Nguessan, pour leur implication dans le règlement de la crise qui a secoué la communauté.

Le maire de la commune, Assalé Tiémoko Antoine et le secrétaire général de la préfecture, Kouakou Yao, ont aussi salué cette cohésion retrouvée et ont invité la communauté musulmane à resserrer ses rangs pour être des garants et des modèles pour la cohésion afin que « Tiassalé demeure la cité de la symbiose ».

En 2019, pour une question de » qui doit désigner l’officiant de la grande prière », les imams n’ont pu accorder leurs violons, au point où chaque mosquée a fait sa prière. Depuis 2013, tous les fidèles priaient ensemble et les imams dirigeaient la prière de façon alternée. Cependant l’imam Dosso Abou de la grande mosquée a été nommé président départemental du conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires musulmanes.

Selon une interprétation de sa mission, il lui revenait de diriger les prières ou de designer l’officiant. Chose que ses pairs imams n’ont pas accepté, préférant la formule ancienne en vigueur. Cette incompréhension a été à la base de la division intervenue au sein de la communauté musulmane de la commune de Tiassalé.

Dans la même catégorie