ABP Gouvernance : Les horaires de travail passent désormais de 7 heures à 20 heures à l’Etat civil de la mairie de Djougou dès ce lundi ABP MEDIAS : Le 20ème anniversaire de la radio Solidarité Fm de Djougou célébré avec faste ABP MEDIAS : Les maires de Djougou et de Copargo offrent du matériel technique à la radio solidarité Fm de Djougou GNA Boxing promoter slams referee Bertin GNA  »Super Body » National Championship slated for November 16 APS Sadio Mane incertain pour la rencontre de mardi face au Soudan (médias) APS Diamniado : Macky Sall inaugure un centre de formation dédié à la mécanique et aux engins motorisés GNA Akwapims hail Bgbin’s brilliant speech at Odwira festival GNA Driver alleged to defiling three year old, granted bail GNA Father jailed 10 years for impregnating daughter

Coup d’Etat déjoué en Guinée équatoriale : Le commanditaire serait Equato-Guinéen (ministre tchadien des AE)


  6 Janvier      428        Politique (19777),

   

 

Rabat, 06/01/2018 (MAP)- Le commanditaire du coup d’Etat déjoué fin décembre en Guinée équatoriale serait Equato-Guinéen et se trouve en Europe, a déclaré le ministre tchadien des Affaires étrangères, Mahamat Zene Cherif.

« Nous avons été informés que la préparation du complot a été suivie depuis quelques mois par les services de sécurité camerounais qui ont attendu de prendre les auteurs la main dans le sac. Le commanditaire serait un ressortissant équato-guinéen exilé en Europe », a souligné le chef de la diplomatie tchadienne, cité samedi par des médias.

Le Tchad enverra dans les jours qui viennent des experts pour prêter main-forte aux forces de sécurité camerounaises et équato-guinéennes qui mènent une enquête afin de démanteler ce qui serait un vaste réseau de mercenaires dont des Tchadiens, a-t-il ajouté.

Depuis la semaine dernière, le Cameroun a arrêté près d’une quarantaine de mercenaires, soupçonnés de fomenter un coup d’Etat en Guinée équatoriale. Parmi eux, Mahamat Kodou Bani, un Tchadien suspecté d’être le cerveau de l’opération.

« Le prétendu Général Mahamat Kodou Bani, arrêté au Cameroun, qui serait le cerveau de l’opération, est certes d’origine tchadienne, mais n’a été ni un officier général, ni un membre de l’effectif de l’Armée tchadienne », a tenu à préciser le ministre tchadien.

Après le coup d’Etat déjoué, les autorités équato-guinéennes ont procédé à l’arrestation d’une soixantaine de commerçants tchadiens. Le ministre tchadien des Affaires étrangères s’est rendu immédiatement à Malabo où a été reçu en audience par le Président Obiang NGuema.

A cet égard, le ministre tchadien a fait savoir que le Président équato-guinéen a ordonné « séance tenante leur libération », expliquant qu’au lendemain de sa visite, « une partie de la soixantaine de Tchadiens arrêtés, a été libérée, et ceux d’entre eux qui ne seraient pas en situation régulière dans le pays, seront rapatriés au Tchad ».

Mercredi, le ministre de la Sécurité, Nicolas Obama Nchama, avait annoncé dans un communiqué lu à la radio d’Etat qu’un « coup d’Etat » avait été déjoué, précisant qu’un groupe de mercenaires étrangers tchadiens, soudanais et centrafricains, ont voulu le 24 décembre « attaquer le chef de l’Etat qui se trouvait dans le palais présidentiel de Koete Mongomo pour passer les fêtes de fin d’année ».

Dans la même catégorie