AGP Résultats des Examens nationaux 2018 en Guinée : Le directeur communal de l’Education de Dixinn se réjouit ! AGP CAN U17 : Démarrage jeudi des éliminatoires GNA Total Revenue and Grants fall short of target – Finance Minster GNA Finance Budget: Measures to boost revenue GNA Government support for research to rise to 2.5 per cent of GDP AGP Koundara : Le préfet dans les CR pour s’enquérir du niveau des réalisations du projet REMECC AGP Résultats du Baccalauréat Unique 2018 : 05 admis sur 37 toutes options confondues à Lélouma ! AGP La situation sanitaire à Gueckédou : 20 cas de mortalité maternelle au 1er semestre 2018 contre 08 au 1er semestre 2017… GNA Two Nigerians nabbed for concealing drugs in « Kako » GNA GBA wishes Rapheal Mensah well in upcoming World title bout

Coup d’Etat déjoué en Guinée équatoriale : Le commanditaire serait Equato-Guinéen (ministre tchadien des AE)


  6 Janvier      415        Politique (18626),

   

 

Rabat, 06/01/2018 (MAP)- Le commanditaire du coup d’Etat déjoué fin décembre en Guinée équatoriale serait Equato-Guinéen et se trouve en Europe, a déclaré le ministre tchadien des Affaires étrangères, Mahamat Zene Cherif.

« Nous avons été informés que la préparation du complot a été suivie depuis quelques mois par les services de sécurité camerounais qui ont attendu de prendre les auteurs la main dans le sac. Le commanditaire serait un ressortissant équato-guinéen exilé en Europe », a souligné le chef de la diplomatie tchadienne, cité samedi par des médias.

Le Tchad enverra dans les jours qui viennent des experts pour prêter main-forte aux forces de sécurité camerounaises et équato-guinéennes qui mènent une enquête afin de démanteler ce qui serait un vaste réseau de mercenaires dont des Tchadiens, a-t-il ajouté.

Depuis la semaine dernière, le Cameroun a arrêté près d’une quarantaine de mercenaires, soupçonnés de fomenter un coup d’Etat en Guinée équatoriale. Parmi eux, Mahamat Kodou Bani, un Tchadien suspecté d’être le cerveau de l’opération.

« Le prétendu Général Mahamat Kodou Bani, arrêté au Cameroun, qui serait le cerveau de l’opération, est certes d’origine tchadienne, mais n’a été ni un officier général, ni un membre de l’effectif de l’Armée tchadienne », a tenu à préciser le ministre tchadien.

Après le coup d’Etat déjoué, les autorités équato-guinéennes ont procédé à l’arrestation d’une soixantaine de commerçants tchadiens. Le ministre tchadien des Affaires étrangères s’est rendu immédiatement à Malabo où a été reçu en audience par le Président Obiang NGuema.

A cet égard, le ministre tchadien a fait savoir que le Président équato-guinéen a ordonné « séance tenante leur libération », expliquant qu’au lendemain de sa visite, « une partie de la soixantaine de Tchadiens arrêtés, a été libérée, et ceux d’entre eux qui ne seraient pas en situation régulière dans le pays, seront rapatriés au Tchad ».

Mercredi, le ministre de la Sécurité, Nicolas Obama Nchama, avait annoncé dans un communiqué lu à la radio d’Etat qu’un « coup d’Etat » avait été déjoué, précisant qu’un groupe de mercenaires étrangers tchadiens, soudanais et centrafricains, ont voulu le 24 décembre « attaquer le chef de l’Etat qui se trouvait dans le palais présidentiel de Koete Mongomo pour passer les fêtes de fin d’année ».

Dans la même catégorie