MAP Patrimoine audiovisuel : “fenêtre sur le monde” au temps de la Covid19 GNA Local Council of Churches essential in developing Christian faith GNA Let’s maintain protected, accountable journalists ahead of polls– US Ambassador GNA Organisation trains nurses on adolescent youth friendly health services GNA Farmer drowns in River Lottor at Xavi APS PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE : MADIAMBAL DIAGNE ET SEYDOU NOUROU BA PARMI LES OBSERVATEURS DE LA CEDEO (MÉDIA) INFORPRESS Presidente da Comissão Nacional de Eleições diz que o processo eleitoral decorreu com “normalidade” INFORPRESS CPLP e Ministério da Educação de Cabo Verde realizam conferência internacional em formato virtual INFORPRESS Autárquicas 2020: Deficientes visuais votaram sozinhos pela primeira vez em Cabo Verde INFORPRESS Futebol: Garry Rodrigues chegou ao Al-Ittihad e fez uma assistência para o golo do empate

COVID-19 : 27,4 % DES ENTREPRISES FORMELLES IMPACTÉES PAR L’ARRÊT MOMENTANÉ D’ACTIVITÉ (ANSD)


  18 Septembre      6        Economie (10062),

   

Dakar, 18 sept (APS) – Au total, 27, 4 % des entreprises dites formelles ont été confrontées à un arrêt momentané d’activité en raison de la crise sanitaire née de la propagation du Covid-19, a appris l’APS vendredi de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

Il s’agit des premiers résultats d’une enquête réalisée par la structure en appui au ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération dans le cadre d’un recueil des intentions d’investissement post-Covid des entreprises formelles, a souligné l’ANSD.

Il ressort des résultats de l’enquête que l’arrêt momentané d’activité a été constaté auprès de 27,4% des entreprises formelles et touche notamment les petites unités (30,9%).

Le phénomène est plus ressenti dans les secteurs des hôtels, bars et restaurants (50,2%), des services fournis aux entreprises (31,7%), des services personnels et divers (29,7%), du commerce (27,2%), des autres industries (25,5%) et des transports (24,3%), a révélé l’enquête.

Selon l’ANSD, cette situation a été motivée par la fermeture des frontières (36,6%), la fermeture des marchés, des écoles et des universités (33 %), le problème de financement (32 %), le problème d’approvisionnement en matières premières (28%) et les difficultés d’écoulement de la production (21,7%).

Dans la même catégorie