MAP Le Maroc parmi les 10 premiers pays qui ont réussi le défi de la vaccination contre la Covid-19 (OMS) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Des affiches des candidats déchirées à Bocanda AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Adama Bictogo appelle à voter pour le candidat désigné par le RHDP à Aboisso sous-préfecture AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 356 nouveaux cas de COVID-19 notifiés le 3 mars 2021 (Ministère) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le préfet de Bocanda invite les candidats à œuvrer pour la paix pendant la campagne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Au total 2 000 ménages vulnérables bénéficient de kits alimentaires et sanitaires à Abidjan AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le candidat RHDP de Tagadi et Sorobango veut continuer de soutenir les actions de développement du Gouvernement AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le candidat du PDCI compte défendre les intérêts de la population de Bonon APS MACKY SALL ANNONCE 8 MILLIONS DE DOSES POUR LA VACCINATION DE 4 MILLIONS DE PERSONNES APS LE PRÉSIDENT SALL PRÔNE LA FINALISATION DE LA STRATÉGIE NATIONALE DE PROTECTION CIVILE

COVID-19 : A SOKONE, DES PATIENTS SUIVIS À DOMICILE N’APPLIQUENT PAS LES GESTES BARRIÈRES (MÉDECIN)


  2 Février      13        Santé (9538),

   

Fatick, 2 fév (APS) – Le docteur Ahmadou Bouya Ndao, médecin-chef du district sanitaire de Sokone, dans la région de Fatick (centre), a déploré le non-respect des gestes barrières par certains patients du nouveau coronavirus pris en charge chez eux.

‘’Ces malades pris en charge à domicile ne respectent pas les mesures barrières. Ils ne portent même pas le masque’’, a regretté le médecin lors d’un entretien avec l’APS.

‘’Ces patients ne respectent pas, non plus, la distanciation physique. Cela risque de compliquer la situation dans la mesure où un problème de maîtrise des sujets contacts va se poser’’, a expliqué le docteur Ndao.

La prise en charge des patients à domicile est une stratégie intéressante permettant de faciliter l’accès au traitement des patients, mais les comportements négatifs peuvent accentuer les contaminations et aggraver le nombre de cas positifs dans le district sanitaire de Sokone, a laissé entendre le médecin-chef du district sanitaire de Sokone.

Il a ainsi pointé du doigt la légèreté avec laquelle certaines populations prennent la maladie en se comportant comme si l’épidémie n’existait. ‘’ ‘’Quand vous circulez dans les rues de Sokone, vous constatez que la plupart des gens ne portent pas de masque de protection, alors qu’il est aujourd’hui obligatoire’’, a-t-il indiqué.

‘’Ces difficultés peuvent en partie expliquer le nombre de cas de covid-19 que nous avons actuellement dans le district sanitaire de Sokone, le plus grand de la région médicale de Fatick’’.

Il a, à ce jour, comptabilisé 251 cas de Covid-19 dont 9 décès.

Dans la même catégorie