APS Le partenariat public-privé,  »une alternative au financement des infrastructures » (PM égyptien) APS Mahawa Sémou Diouf installé comme président de la Cour de justice de l’UEMOA MAP Le CPS de l’UA adopte la «Déclaration de Tanger» sur la promotion du lien Paix-Sécurité-Développement et décide de la soumettre au Sommet de l’UA MAP RDC: L’ONU alerte sur la crise de la faim, la « plus grande » en Afrique MAP Afrique du Sud : Dix morts dans deux fusillades au Cap-Oriental ATOP Vo/ Santé : revue annuelle des activités 2022 du district sanitaire ATOP Kozah/ Promotion de l’entreprenariat : les opportunités offertes aux PME par la loi de finances 2023 expliquées aux entrepreneurs de la kara ATOP Visite du Président Faure Gnassingbé au Gabon : des questions bilatérales, régionales, continentales et internationales évoquées APS Hôpital Amath-Dansokho : plus de 10 000 consultations et 700 scanners réalisés en 2022 (directeur) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plus de 3000 actes d’insécurité en 2022 dans l’espace des sept pays ayant ratifié l’Initiative d’Accra

Covid-19 : Amadou Gon annonce un plan de 1700 milliards de FCFA pour soutenir l’économie


  31 Mars      127        Economie (17231),

   

 

Abidjan, 31 mars (AIP)- Le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly a dans un message mardi annoncé la mise en place d’un plan budgétisé à 1700 milliards de FCFA pour soutenir la reprise économique consécutive à la pandémie liée au Coronavirus.

Ce plan est stratifié en trois composantes, « de soutien économique, social et humanitaire » en vue de la fin de l’épisode du Coronavirus.

Des mesures de soutien à court terme aux entreprises visent à maintenir l’activité économique, à soulager leur trésorerie et à préserver l’emploi. Elles vont consister à la suspendre des contrôles fiscaux pour une période de trois mois, à reporter de trois mois le paiement des taxes forfaitaires pour les petits artisans, notamment les maquis, restaurants, cinéma, boite de nuit, bar, salle de spectacle.

A différer pour une période de trois mois le paiement des impôts, taxes et versements assimilés dû à l’Etat, ainsi que les charges sociales du fait des difficultés de trésorerie des entreprises, à réduire de 25% la patente transport, à différer pour une période de trois mois le paiement de l’impôt sur les revenus de capitaux des entreprises du tourisme et de l’hôtellerie.

A exonérer les droits et taxes de portes sur les équipements de santé matériel et autre intrant sanitaire entrant dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, à annuler les pénalités de l’Etat dans le cadre de l’exécution des marchés et commande publics avec l’Etat et ses démembrements durant la période de crise, à rembourser les crédits de TVA sous un délai de deux semaines, à continuer le paiement de la dette intérieure et à réaménager les frais de magasinage.

En ce qui concerne la préservation de l’outil de production et de l’emploi, le gouvernement selon Amadou Gon, mettra en place d’un fonds de soutien au secteur privé pour un montant de 250 milliards de FCFA, prenant en compte le renforcement du soutien aux PME pour au moins 100 milliards de FCFA.

Il prévoit la mise en place d’un fonds de garantie afin d’avoir un effet de levier sur l’accès au crédit, la mise en place d’un fonds spécifique d’appui aux entreprises du secteur informel touché par la crise pour un montant de 100 milliards de FCFA, le soutien des principales filières de l’économie nationale, anacarde, coton, hévéa, palmier à huile, café et cacao pour un montant de 250 milliards de FCFA et un soutien à la production vivrière maraichère et fruitière avec 50 milliards de FCFA.

Pour les mesures sociales, le gouvernement entend décaler pour l’ensemble des abonnés les dates limites de paiement des factures d’électricité et d’eau d’avril à juillet 2020 et de mai à aout 2020. Des facilités de paiement seront proposées pour soulager les populations, à cet effet.

Le gouvernement prendra en charge les factures d’électricité et d’eau des mois d’avril et mai 2020 des couches les plus vulnérables, des ménages abonnés au tarif social d’électricité et ceux facturés uniquement dans la tranche sociale pour l’eau. Près de six millions de personnes sont concernées par cet appui du gouvernement.

Dans la même catégorie