AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique : Point de la situation de la COVID-19 au 20/09/2020 APS VINGT-SIX NOUVELLES INFECTIONS DE COVID-19 APS MACKY SALL SOULIGNE L’IMPORTANCE POUR LES PRODUCTEURS DE CONSTITUER DES COOPÉRATIVES AGRICOLES AIP Les membres du Rotory de Daloa et de Bouaflé à œuvrer pour le bien-être des populations malgré la pandémie de la Covid AIP Les leaders communautaires de Man sensibilisés sur la pratique de l’avortement thérapeutique AIP Cinquante tricycles remis aux femmes du Gôh, dans le cadre du programme social du gouvernement AIP Le plan national de gouvernance expliqué aux acteurs de la société civile de Daloa AIP Une campagne de sensibilisation sur la prévention des conflits électoraux lancée à Man AIP Une coordination des cadres du RHDP de Ferkessédougou installée AIP Le Conseil régional du N’zi offre des complets de pagne aux femmes de la région

Covid-19 : Cuba développe actuellement plus 20 études pour réguler et renforcer la réponse immunitaire


  17 Août      13        Santé (7377),

   

Kinshasa, 17 Août 2020 (ACP).- Cuba développe actuellement plus de 20 études à la recherche des médicaments destinés à réguler ou à renforcer la réponse immunitaire à la maladie à coronavirus 2019 qui secoue le monde entier, a annoncé lundi, à l’ACP l’Ambassadrice de ce pays en RDC, Eva Yelina Silva, dans une interview exclusive.

Le fait que Cuba ait enregistré des indicateurs inférieurs à la moyenne mondiale du nombre de patients graves et critiques est un résultat pour lequel la science et l’innovation cubaines jouent un rôle prépondérant, a-t-elle fait savoir.

« Pour faire face à la maladie, nous avons utilisé des médicaments cubains existants et nos scientifiques en ont créé d’autres avec un haut niveau d’efficacité », a précisé la diplomate cubaine.

Elle a cité notamment, le médicament appelé « Interféron Alpha 2b recombinant », initialement appliqué chez des patients en état grave ou critique, et plus tard il a été décidé de ne l’utiliser qu’aux stades précoces de la maladie chez des patients confirmés, asymptomatiques ou non. Son utilisation a empêché le passage de ces patients à un état grave ou critique dans 95% des cas.

La diplomate cubaine a fait allusion à un autre médicament efficace, « Juvinza », mis au point par des experts cubains, et appliqué à des patients se trouvant dans un état grave avec une efficacité de 93% pour prévenir leur décès.

Selon l’Ambassadrice Eva Yelina Silva, l’utilisation de l’anticorps monoclonal « Itolizumab » a également été autorisée chez les patients se trouvant dans un état grave et d’autres médicaments tels que « Biomoduline T » et « Prevengo-Vir » ont été utilisés.

Ces derniers ont été distribués massivement et gratuitement à l’ensemble de la population cubaine et du personnel médical, en gouttes sublinguales, pour renforcer leur système immunitaire, base de tous les médicaments utilisés dans cette bataille.

La diplomate soutient que les scientifiques cubains ne s’arrêtent pas à ce niveau là. Ils travaillent sur des recherches visant à obtenir un vaccin efficace contre la maladie à coronavirus 2019. C’est une priorité pour le système de science et d’innovation du groupe d’entreprises cubain « BIOCUBAFARMA », qui a déjà réalisé des progrès solides et accélérés à ce sujet.

Cuba est un pays qui compte un peu plus de 11 millions d’habitants et qui a réussi à contenir et à contrôler l’épidémie de la Covid-19. Au 12 août 2020, le cumul était de 3.128 cas positifs détectés, dont près de 70% sont asymptomatiques et 2.504 sont complètement guéris.

571 patients sont hospitalisés étant donné qu’ils étaient suspectés d’avoir contracté la maladie. 88 personnes sont décédées. C’est un chiffre qui place Cuba parmi les pays de la région d’Amérique latine avec le plus faible taux de mortalité dû à la maladie.

Dans la même catégorie