MAP L’ambassadeur Hilale saisit le SG de l’ONU et le CS sur les violations des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf MAP Conférence de l’Institut américain «Brookings»: M. Bourita met en avant les réformes audacieuses du Maroc sous l’impulsion de SM le Roi MAP L’initiative noble de SM le Roi d’aider les pays africains en temps de pandémie, un modèle de solidarité intra-africaine (ministre kényane des AE) MAP Jusqu’à 500 millions de DH pour l’aménagement de Harhoura, une destination touristique prisée MAP Hilale démystifie auprès du SG de l’ONU et du CS la campagne hystérique de l’Algérie et du « polisario » sur la situation au Sahara MAP M. Amara plaide pour une mise en œuvre optimale du chantier de l’éducation routière MAP Rencontre à Oujda sur le droit d’accès à l’information APS LE GOUVERNEMENT INVITÉ À HÂTER LA CONCRÉTISATION D’UN PROJET DE POLYCLINIQUE DE DERNIÈRE GÉNÉRATION APS MACKY SALL VA SE FAIRE VACCINER, JEUDI (MÉDIA) APS VACCINATION : MACKY SALL PRÔNE UN ’’PLAIDOYER SOUTENU’’ ET UNE ’’MOBILISATION COMMUNAUTAIRE’’

COVID-19 : DAKAR ET THIÈS RESTENT SOUS COUVRE-FEU POUR HUIT JOURS SUPPLÉMENTAIRES


  18 Janvier      18        Santé (9370),

   

Dakar, 18 jan (APS) – De nouveaux arrêtés prorogent la durée du couvre-feu dans les régions de Dakar et Thiès (ouest) pour une durée de huit jours, en attendant la promulgation de la nouvelle loi portant modification de l’état d’urgence et de l’état de siège, a annoncé lundi le ministre de l’Intérieur Antoine Félix Abdoulaye Diome.

Il en a fait l’annonce au cours d’une intervention au journal de 20 heures de la RTS1.

Le président de la République a décrété l’état d’urgence, le 5 janvier dernier, une mesure qui s’accompagne d’‘’un couvre-feu partiel’’, de 21 heures à 6 heures du matin, dans les régions de Dakar et Thiès. Cette mesure a été prise dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19.

L’Assemblée nationale a ensuite adopté, lundi dernier, un projet de loi portant modification de l’état d’urgence et de l’état de siège.

L’adoption de ce texte octroie aux ministres, gouverneurs et préfets la possibilité de prendre des ‘’mesures exceptionnelles’’ qui ne relevaient que des prérogatives du président de la République.

Dans la même catégorie