ANP Niger : Le gouvernement se penche sur le phénomène de la mendicité dans le pays ANP Le Président de la République nomme un nouveau président de l’Autorité de lutte contre la corruption au Niger ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats ACAP Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa ACAP Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique GNA Government to establish girls STEM SHS in Accra GNA Murdered Constable Emmanuel Osei laid to rest

COVID-19 : EVA MARIE COLLE SECK DONNE LES RAISONS DE LA BAISSE DES CAS POSITIFS


  28 Octobre      28        Santé (11003),

   

Dakar, 28 oct (APS) – La baisse des cas de COVID-19 notée dans le pays, a été rendue possible par ‘’beaucoup d’éléments forts’’ dont le ‘’ leadership politique et sanitaire’’, a déclaré, mercredi, l’ancienne ministre de la Santé et de l’action sociale, le professeur Eva Marie Colle Seck.

‘’Il y’a beaucoup d’éléments forts qui ont permis cela. Je vais en citer quelques, le leadership politique fort qu’il y’a eu au Sénégal’’, a-t-elle dit à des journalistes, en marge d’une session de mise à niveau sur les obligations contractuelles des entreprises extractives.

Selon l’actuelle présidente du Comité national de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE), dans certains pays, on a nié l’existence de la maladie.

‘’Le Sénégal, avant que le premier cas ne soit déclaré, a tenu un Conseil présidentiel. Ça, c’est important pour un pays. Malgré le système de santé qui n’est pas au top, il y’a eu un bon leadership’’, a expliqué l’ancienne ministre de la Santé et de l’action sociale.

Elle a indiqué que le leadership dans le système de santé s’est basé sur ‘’l’expérience’’ de la lutte contre plusieurs épidémies comme la fièvre jaune et Ebola et la création du Centre d’urgence et de secours.

‘’Nous avons aussi un service de maladies infectieuses performant (…), l’Institut Pasteur et l’IRESSEF. Le Sénégal est un pays où en 24 heures, vous avez les résultats des tests. Je connais un pays riche où les gens attendent 10 jours pour recevoir les résultats. Si vous avez les résultats précoces, vous pouvez rapidement voir les contacts, les pister, les isoler pour qu’il n’y ait pas de diffusion de la maladie’’, a fait savoir Eva Marie Colle Seck.

Elle renseigne que la communication a été aussi un ‘’élément fort’’ avec la diffusion d’informations sur le COVID-19 dans toutes les radios, les chaînes de télévisions, les journaux et les réseaux sociaux.

L’approche communautaire, la solidarité avec la distribution de kits alimentaires et la création du Fonds COVID-19 ont aussi contribué au succès noté dans la lutte contre la pandémie, a précisé Mme Seck.

Le nombre de cas positifs connait une baisse drastique depuis quelques semaines. Onze nouvelles contaminations ont été notées au cours des dernières 24 heures, a indiqué, mercredi, le porte-parole du ministère de la Santé et de l’Action Sociale.

Depuis le 2 mars, le Sénégal a enregistré 15 542 cas positifs au Coronavirus dont 322 décès, 14 565 guéris et 694 sous traitement.

Dans la même catégorie