MAP Le PIB de l’Afrique du Sud croitra de 2,8 pc en 2021 (FMI) APS VERS LA MISE EN PLACE D’UN COMITÉ INTERNATIONAL POUR L’ANNULATION DE LA DETTE APS LES OPÉRATIONS SE POURSUIVENT POUR MAÎTRISER L’INCENDIE DU PUITS DE GAZ DE NGADIAGA APS UN INCENDIE RAVAGE 10 MAISONS DANS LE DÉPARTEMENT DE NIORO APS LA LUTTE CONTRE LA HAINE RACIALE ET LA XÉNOPHOBIE, ’’UN DÉFI À SURMONTER’’, SELON UN DIPLOMATE APS CAN U20 : DEUX ARBITRES SÉNÉGALAIS SÉLECTIONNÉS APS COVID-19 : LES POPULATIONS DE NIORO INVITÉES AU SENS DE LA RESPONSABILITÉ APS COVID-19 : TRUSTAFRICA FAIT UN DON DE 30 000 MASQUES DE PROTECTION APS MORTALITÉ DE 750 PÉLICANS BLANCS DU PARC DE DJOUDJ (OFFICIEL) APS KMS3 : VERS LE DÉMARRAGE DE LA MISE EN SERVICE INDUSTRIELLE

COVID-19 : LA DEUXIÈME VAGUE N’ÉPARGNE PAS LA RÉGION DE LOUGA


  21 Décembre      13        Santé (8752),

   

Louga, 21 déc (APS) – La nouvelle vague de Covid-19 touche la région de Louga (nord) où 56 nouvelles contaminations et cinq décès ont été recensés en moins de deux mois, a indiqué lundi le médecin-chef régional.

Quarante-huit des 56 nouveaux cas de coronavirus ont été recensés entre le 1er et le 20 décembre, selon Cheikh Sadibou Senghor, qui souligne l’ »urgence » pour les populations de la région de respecter les gestes barrières permettant d’éviter la maladie.

« Louga faisait partie des trois régions les moins touchées au Sénégal (…) Mais en novembre et décembre, nous avons enregistré beaucoup de cas. En novembre, il y a eu huit cas… », a-t-il précisé lors d’une conférence de presse.

Entre le 14 et le 20 décembre, 32 cas de Covid-19 ont été recensés dans la région, a souligné M. Senghor pour mettre en exergue le niveau de progression de la pandémie.

« C’est urgent de respecter les gestes barrières : le port du masque, le lavage des mains et la distanciation physique, pour stopper cette pandémie », a conseillé le médecin-chef de la région aux populations.

« Nous avons gagné le premier combat parce que les populations ont très tôt adopté les gestes barrières », a rappelé M. Senghor, ajoutant que neuf patients sont internés au centre de traitement du Covid-19 de Louga.

Il juge insuffisant le nombre de lits disponibles au centre de traitement des épidémies de Louga.

« Nous n’avons que 10 lits disponibles. Auparavant, nous ne prenions en charge que les cas simples. La durée des hospitalisations est plus longue qu’auparavant, et les risques de mortalité sont plus élevés », a souligné Cheikh Sadibou Senghor.

Depuis que le premier cas de Covid-19 a été diagnostiqué dans la région, le 5 avril, 111 contaminations ont été recensées, et sept personnes sont mortes de coronavirus, selon le médecin-chef.

Dans la même catégorie