AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Cent quarante-quatre nouveaux cas enregistrés lundi APS MACKY SALL PROMET UNE RÉORIENTATION DES ALLOCATIONS BUDGÉTAIRES EN FAVEUR DE L’EMPLOI APS LE CHEF DE L’ETAT ANNONCE L’ALLÈGEMENT DU COUVRE-FEU À DAKAR ET À THIÈS APS L’ÉDITION 2021 DE LA CAN U17 ANNULÉE (MÉDIAS) APS DES FEMMES LEADERS POLITIQUES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE POUR UN DIALOGUE CONSTRUCTIF APS HIÈS REÇOIT SA DEUXIÈME DOTATION DE VACCINS ANTI-COVID GNA COVID-19 Vaccination: GHS vaccinates 300,000 people within a week ANGOP COVID-19: ANGOLA DETECTA VARIANTES SUL-AFRICANA E INGLESA ANP Diffa : Forte mobilisation des femmes à la célébration de la journée du 8 mars dans la ville ANP Présidentielle au Niger : Mahamane Ousmane dépose un recours devant la Cour Constitutionnelle

COVID-19: la majorité des Kényans pour la levée du couvre-feu


  11 Février      12        Santé (9598),

   

Nairobi, 11/02/2021 (MAP), Une grande majorité de Kényans souhaite que le président Uhuru Kenyatta lève le couvre-feu nocturne imposé dans le pays depuis déjà 11 mois, selon un nouveau sondage réalisé par Radio Africa Group.

« Il existe un consensus national sur le fait que le président devrait mettre fin au couvre-feu », a conclu le sondage en précisant qu’un record de 78% des Kényans souhaitent que le couvre-feu imposé depuis mars 2020 prenne fin.

Le président Uhuru a d’abord ordonné un couvre-feu de 17h00 à 05h00, le 25 mars 2020, quelques semaines à peine après la notification du premier cas de Covid-19 dans le pays, avant de réduire la durée de trois heures (19H00 à 4H00) et ensuite de 6 heures (22H00 à 04H00).

Les restrictions étaient assouplies, mais elles ont atténué les festivités de Noël et du Nouvel An et ont largement anéanti les activités nocturnes, une première au Kenya.

Selon ce sondage relayé par les médias kényans, seulement 22 pc des répondants souhaitent que les restrictions du couvre-feu demeurent, alors que 28 pc ont déclaré que le couvre-feu devrait cesser car il n’est pas efficace.

Dix-sept pour cent ont mentionné la nécessité de rouvrir l’économie 24 heures sur 24 et de reprendre les emplois de nuit, alors que 14 pc des répondants ont déclaré que le couvre-feu avait nui aux affaires et 5 pc ont souligné la nécessité de faciliter les déplacements de nuit.

Pour d’autres Kényans, la levée du couvre-feu devra mettre fin à la brutalité policière.

Dans la même catégorie