ANG Cooperação/ Embaixador de Cuba satisfeito com condecoração da Brigada Médica Cubana ACP Kasaï central : meurtre de deux experts de l’ONU : un fugitif présenté à la cour militaire du Kasaï Occidental ACP Ouverture des plis de l’opération de distribution des colis de fin d’année en faveur des agents publics et des institutions MAP La CEA-ONU accueille la 6eme réunion virtuelle de l’ONU sur la gestion mondiale de l’information géospatiale pour l’Afrique MAP Ouverture de la 210ème session du Conseil Exécutif de l’Unesco avec la participation du Maroc MAP Le Maroc soutient la candidature d’Audrey Azoulay pour un second mandat à la tête de l’Unesco AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Conseil du Café-Cacao et Ghana Cocoa Board suspendent « toute collaboration » avec l’association des chocolatiers américains ANP Elections générales 2020-2021 : L’ordre de passage des partis politiques dans les medias est désormais connu ACI Congo : Adoption d’une feuille de route pour l’accélération de l’opérationnalisation du Fonds Bleu ACI Congo : 13 milliards de Fcfa mobilisés pour lutter contre les érosions à Nkayi et à Owando

COVID-19 : LA RELANCE DE L’ÉCONOMIE PASSE PAR LE CONSOMMER LOCAL (DIRECTEUR PME)


  17 Novembre      4        Economie (10416),

   

Thiès 17 nov (APS) – La relance de l’économie sénégalaise, durement frappée par la pandémie de Covid-19, doit passer par un changement d’habitude de consommation, en faveur du consommer local, a déclaré mardi à Thiès, le directeur des Petites et Moyennes Entreprises Aboubacar Sadikh Ndiaye.

‘’Le repositionnement de l’économie et la relance attendus passe d’abord par un changement d’attitude et de comportement en matière de consommation’’, dit Aboubacar Sadikh Ndiaye, lors d’un atelier de préparation du mois du consommer local, prévu en décembre.

Des responsables d’entreprise, de la société civile et de services déconcentrés de l’Etat dans la région avaient pris part à cette rencontre préparatoire, présidée par l’adjoint du gouverneur, chargé des affaires administratives.

M. Ndiaye a rappelé que la pandémie de Covid-19 a ralenti les activités économiques dans le monde, particulièrement le secteur informel, qui constitue majoritairement les PME au Sénégal.

Il a ajouté que le gouvernement, ayant tiré une leçon de cette crise sanitaire, a ‘’souligné l’urgence de faire du consommer sénégalais, non pas un effet de mode ou de conjoncture, mais l’affirmation d’une véritable culture de souveraineté économique ‘’.

Pour le responsable en charge des PME, la sensibilisation et l’information sont des prérequis pour arriver à changer les mentalités en faveur du consommer local au Sénégal.

‘’Il faut que les sénégalais comprennent que les produits made in Sénégal sont de loin meilleurs que ceux importés (..) mais il y a encore un problème d’information et de méconnaissance’’, a-t-il soutenu.

D’où la nécessité d’œuvrer pour la ‘’reconversion des mentalités’’, en vue de la conduite des changements qui vont susciter un nouvel état d’esprit autour du ‘’made in Sénégal’’.

‘’Cet ancrage des habitudes de consommation au profit du local ‘made in Sénégal’ va permettre de restaurer les dynamiques endogènes de l’économie avec des impacts immédiats très positifs’’, a-t-il poursuivi.

Le développement de l’économie locale par cette nouvelle approche va, a-t-il dit, amplifier l’effort de l’Etat en matière de politique sociale et donner des ‘’signaux forts’’ aux potentiels investisseurs sénégalais et étrangers, désireux de lancer des activités dans le pays.

Dans la même catégorie