MAP La CEA-ONU accueille la 6eme réunion virtuelle de l’ONU sur la gestion mondiale de l’information géospatiale pour l’Afrique MAP Ouverture de la 210ème session du Conseil Exécutif de l’Unesco avec la participation du Maroc MAP Le Maroc soutient la candidature d’Audrey Azoulay pour un second mandat à la tête de l’Unesco AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Conseil du Café-Cacao et Ghana Cocoa Board suspendent « toute collaboration » avec l’association des chocolatiers américains ANP Elections générales 2020-2021 : L’ordre de passage des partis politiques dans les medias est désormais connu ACI Congo : Adoption d’une feuille de route pour l’accélération de l’opérationnalisation du Fonds Bleu ACI Congo : 13 milliards de Fcfa mobilisés pour lutter contre les érosions à Nkayi et à Owando ANG Nova nova orgânica do Governo que introduz a figura de vice-primeiro-ministro ANG Cooperação/Administrador da empresa CETIS encontra-se em Bissau por uma visita de trabalho de dois dias. ANG Ensino/Conaiguib exige início das aulas na Universidade Amílcar Cabral e Liceu Atadamum

Covid-19 : l’Afrique doit éviter une deuxième vague d’infections (Ramaphosa)


  23 Octobre      14        Société (25532),

   

Johannesburg, 23/10/2020 -(MAP)- Le président sud-africain et président en exercice de l’Union africaine (UA), Cyril Ramaphosa, a exhorté les pays africains à éviter une une deuxième vague des infections au coronavirus qui nécessitera un confinement plus strict.

« La pandémie a montré une grande résilience et les pays qui ont connu une baisse des infections ont été confrontés plus tard à une augmentation des nouveaux cas, ce qui les a amenés à revoir leurs mesures de confinement », a indiqué Ramaphosa lors de la deuxième réunion de coordination bisannuelle de l’Union africaine et dont les propos ont été rapportés vendredi par l’agence de presse gouvernementale.

« Nous devons oeuvrer pour éviter ce scénario en Afrique », a-t-il insisté, soulignant que « nous restons optimistes sur le fait que l’élan actuel ne sera pas perdu ».

Revenant sur le projet de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), dont l’entrée en vigueur est prévue l’année prochaine, le président sud-africain a invité les pays africains à veiller à ce que toutes les questions en suspens soient traitées.

« Avec la ligne d’arrivée maintenant en vue, nous devons faire cette impulsion finale et nous assurer que toutes les questions en suspens sur les phases 1 et 2 soient finalisées afin que nous puissions entamer les échanges commerciaux dès le 1er janvier 2021″, a-t-il dit.

Et d’ajouter qu' »une coordination et une harmonisation intensifiées nous rapprocheront de la réalisation de la Communauté économique africaine, conformément aux principes du Traité d’Abuja ».

Dans la même catégorie