ATOP FLAMBEE DES CONTAMINATIONS DANS LE GRAND TONE : PR DJIBRIL MOHAMAN RAPPELLE LES DISPOSITIONS PRISES POUR CONTENIR LE VIRUS APS SÉDHIOU : PLUS DE 60 MILLIONS DE FCFA POUR LA CONSTRUCTION D’UN BLOC MARAÎCHER ET D’UNE CENTRALE SOLAIRE À DIAMALATHIEL APS ACCORD DE PARIS : LA RÉINTÉGRATION DES ETATS UNIS « TRÈS SALUTAIRE », SELON UN OFFICIEL ATOP L’IRES-RDEC ET LE WANEP-TOGO SIGNENT UNE CONVENTION DE COOPERATION ATOP PLUS DE 300 MORTS DENOMBRES SUR LES ROUTES SELON LE MINISTRE DE LA SECURITE ATOP LE PREMIER MINISTRE INAUGURE LES BUREAUX ANNEXES DU FUTUR SIEGE GNA EC to conduct Council of State elections on February 12 GNA Asante-Akim Central Assembly presents school furniture to education directorate GNA Stationery dealers see surge in sales after school reopening ABP Coopération / Plus de 5.000 bavettes aux collèges privés pour lutter contre la propagation de la COVID-19 à Kandi

COVID-19 : LE COSCAS PRÔNE DES « MESURES PRÉVENTIVES, RIGOUREUSES ET CONCERTÉES »


  14 Janvier      12        Santé (8662), Société (27589),

   

Dakar, 14 jan (APS) – La Coalition pour la Santé et l’Action Sociale (COSCAS) propose à l’Etat d’initier ou reconduire des « mesures préventives, rigoureuses et concertées » dans les marchés, des lieux de culte, des universités, des écoles, des marchés afin de limiter la propagation du virus, indique un communiqué transmis à l’APS.

« Le COSCAS propose à l’Etat d’initier ou reconduire des mesures préventives rigoureuses et concertées » au niveau des marchés, des lieux de commerce, des lieux de culte, des universités, des écoles, du transport ’’avec des mesures d’accompagnement et des indemnisations, en cas de nécessité », lit-on dans le texte.

Les membres de la Coalition pour la Santé et l’Action Sociale ont également fait d’autres propositions aux autorités dans le but de stopper le développement de la pandémie à l’issue de leur réunion tenue, samedi.

Le COSCAS propose à l’Etat de privilégier la concertation à la coercition en renforçant la dynamique communautaire, qui ’’devra tirer profit de la nature pyramidale et des acquis en matière de santé communautaire de notre système sanitaire’’.

Cette structure prône le développement de cette stratégie autour des collectivités locales avec l’implication active des organisations de jeunes, des groupements de femmes, des élus locaux, les notabilités religieuses et autres personnes ressources, souligne le communiqué.

« Il faut mettre sur pied ou redynamiser les comités de veille et d’alerte communautaire, au niveau des quartiers, des villages et des lieux de travail, devant chacun, élaborer un plan d’action communautaire prenant en compte les réalités locales », ajoute la même source.

La coalition suggère « une décentralisation des moyens y compris ceux financiers et une mobilisation des financements locaux ».

Elle estime que cela permettra à ces comités de mener leurs tâches à bien, à savoir identifier des groupes vulnérables pour les protéger et commencer à les sensibiliser sur les vaccinations à venir.

Entre autres propositions, le COSCAS a souligné la nécessité de renforcer les capacités des acteurs communautaires dans l’accompagnement psychosocial des cas pris en charge à domicile et instaurer un système de suivi-évaluation à tous les niveaux.

’’Il sera basé sur le nombre de de cas, ce qui suppose, disent ses membres, un dépistage plus important et le partage des informations épidémiologiques jusqu’au niveau des localités, sa trahir pour autant la confidentialité des dossiers médicaux ».

Dans la même catégorie