GNA J. J. Rawlings, The Tribute: The tenderness in his toughness GNA COVID-19: Churches in Akatsi South mainstream safety protocols GNA CSIR College of Science and Technology matriculates fresh students GNA EC denies votes padding allegation in Election Petition case MAP La situation à Guerguarate est calme, le trafic routier entre le Maroc et la Mauritanie « n’est aucunement perturbé » (Sources autorisées) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Campagne Anacarde : les producteurs sensibilisés sur le système de récépissé de l’ARRE AIP Côte d’Ivoire/ « Assohou Bâtiment et Industrie » vainqueur des opens de natation du Leboutou APS THIÈS : LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL PRÉPARE UN ’’DEUXIÈME ASSAUT’’ CONTRE LE COVID-19 (VICE-PRÉSIDENT) GNA Primary Care Provider Network initiative launched in Hohoe GNA Farmer jailed 20 years for robbery

COVID-19 : Le Gouvernement du Niger sollicite l’appui des couches socioprofessionnelles pour stopper la recrudescence des nouveaux cas


  11 Décembre      17        Société (27658),

   

Niamey, 11 Décembre (ANP) – Le Ministre du Tourisme et de l’Artisanat, également Ministre de la Santé Publique par intérim, M. Ahmed Boto, a présidé, dans l’après-midi de ce jeudi 10 décembre 2020 à Niamey, une rencontre avec les couches socioprofessionnelles du Niger.

Cette rencontre avec les organisations de la société civile, les responsables des partis politiques, ceux des institutions de la République, des médias, vise à les entretenir sur la situation de la pandémie et solliciter leur aide quant à la sensibilisation de la population afin de stopper la propagation de la maladie.

« Depuis quelques semaines, nous assistons à une recrudescence des cas avoisinant souvent 90 cas par jour. La majorité des cas sont des cas asymptomatiques, c’est-à- dire ne présentant pas des signes de la maladie », a annoncé M. Ahmed Boto, au début de la rencontre.

« Toutes les régions sont concernées par cette recrudescence », a-t-il ajouté, précisant que sur les 327 cas du mois de novembre, 277 sont de la région de Niamey, soit 85%.

« Selon les statistiques de la CEDEAO en date du 07 décembre 2020, le Niger a connu une augmentation de 22% des cas positifs par rapport à la semaine précédente, se classant en tête parmi les 15 pays », a-t-il par ailleurs informé.

« Plus de la moitié des cas sont des voyageurs demandeurs de tests PCR Covid-19 et le reste est constitué des cas contacts de ces demandeurs de PCR positifs et quelques alertes », a-t-il ajouté.

« Notre attention doit être attirée sur la situation au niveau de la région de Niamey », a-t-il suggéré, tout en détaillant que selon l’analyse des cas positifs investigués sur les 4 derniers mois, 51% sont dans la commune 1, suivie des communes 4 et 5.

Le Ministre Ahmed Boto a également fait cas de la situation au niveau du pont d’entrée de Ayerou, où une quarantaine de cas ont été enregistrés avec 5 décès ces dernières semaines. Ces cas, a-t-il dit, proviennent d’un site aurifère de la région de Gao (Mali) nommée Intahakan.

Dès lors, pour le Ministre de la Santé Publique par intérim, « la gestion de cette pandémie nécessite l’adhésion et l’engagement de toutes les couches de la population ». C’est pourquoi, a-t-il dit, « nous sollicitons l’appui de toutes les couches sociales pour stopper la propagation de la maladie ».

En outre, le Ministre Ahmed Boto a-t-il lancé un appel quant à l’application stricte des mesures barrières telles que recommandées et qui sont des moyens très efficaces pour la prévention de cette maladie ainsi qu’à l’accompagnement des équipes en charge en les acceptant dans les foyers pour les investigations des cas, la mise sous traitement et la désinfection.

A la date du 10 décembre 2020, note-t-on, sur un total de 51.168 tests réalisés, 2.126 cas ont été déclarés positifs, parmi lesquels 80 décès, 1.249 sont sortis guéris et 797 cas actifs.

L’ensemble des 8 régions du pays sont touchées avec Niamey comme épicentre qui a enregistré environ 77% des cas.

Dans la même catégorie