GNA PNC poised to giving Ghana a new look GNA Media have a crucial role in election 2020 – GJA President AGP Gabon: L’Institut Français du Gabon rouvre ses portes au public AGP Gabon/Justice: Les séminaristes édifiés sur le nouveau Code civil gabonais APS CANCERS DU COL DE L’UTÉRUS ET DU SEIN : 90% DES FILLES VACCINÉES À KAFFRINE APS HUIT NOUVEAUX CAS DE COVID-19 AGP Gabon: Délibération du BEPC et CEP à partir de ce dimanche 25 octobre AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Don d’une Fondation à des structures du ministère en charge de la Santé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Des postes téléviseurs et décodeurs offerts aux chefs de village du secteur Sud de Niakara AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Reprise des activités économiques à M’Bahiakro suite au couvre-feu

COVID-19 : LE PORT DE DAKAR A PERDU 11, 2 % DE SA VALEUR AJOUTÉE AU 1ER SEMESTRE (DG)


  1 Octobre      22        Economie (10056),

   

Dakar, 1-er oct (APS) – Le port autonome de Dakar a enregistré au premier semestre 2020 une perte de 11, 2 % en termes de valeur ajoutée, un indicateur qui était en hausse de 17 % à la même période de l’année précédente, a indiqué son directeur général, Aboubacar Sadikh Bèye, dans une interview parue jeudi au Soleil.

‘’Les résultats du Port autonome de Dakar au premier trimestre montrent une baisse de la valeur ajoutée de 11, 2%, alors que l’indicateur était en hausse de 17% à la même période en 2019’’, a-t-il notamment déclaré.

Le directeur général du port autonome de Dakar lie cette contreperformance à la crise sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19, laquelle a atteint de plein fouet l’activité portuaire bien qu’une certaine résilience ait prévalu.

Bèye fait toutefois part de son optimisme quant à une relance des activités portuaires au deuxième trimestre, faisant valoir que les chiffres à fin du mois de septembre étaient assez prometteurs.

Par ailleurs la décision de fermeture des frontières terrestres et aériennes des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) avec le Mali a des répercussions néfastes sur l’économie sénégalaise, a souligné le directeur du port de Dakar.

‘’Notre balance commerciale vis-à-vis de ce pays est excédentaire de plus de 198 milliards de Francs CFA en 2018. Le Port autonome de Dakar concentre près de 65 % du trafic import et export du Mali. Une instabilité dans ce pays a forcément des conséquences néfastes sur l’économie du Sénégal’’, a expliqué Aboubacar Sadikh Bèye.

Il a ainsi fait état d’une baisse d’activité de 27 % pour le transit des véhicules légers et de 49% pour le transit des véhicules lourds entre 2019 et 2020, ajoutant que le‘’ trafic malien dans le RO-RO est le ‘’plus dominant avec 37% du total trafic du Port autonome de Dakar’’.

Dans la même catégorie