APS COVID-19 : DAKAR REÇOIT DE TOKYO DES ÉQUIPEMENTS D’UNE VALEUR DE 60 MILLIONS DE FRANCS CFA APS COVID-19 : LE CACHET POPULAIRE DES NAVÉTANES INCOMPATIBLE AVEC LE PROTOCOLE SANITAIRE (PRÉSIDENT ASC) APS TAMBACOUNDA : DU MATÉRIEL D’UNE VALEUR 5 MILLIONS FCFA À DES MENUISIERS ET TAPISSIERS APS UN ATELIER TECHNIQUE NATIONAL SUR LA CMU OUVERT À THIÈS GNA Civil Servants advised to be proactive in governance, pension schemes GNA NDPC commences preparation of Medium-Term National Development Policy Framework for 2022-2025 GNA Government empowers 2.5 million Ghanaian youth ACP La ministre déléguée Irène Esambo pour l’adaptation de langue des signes au contexte de la RDC ACP L’ANADEC opte pour une nouvelle orientation ACP Prestation de serment de deux conseillers de l’ARPTC

COVID-19 : LES ACTEURS DES TRANSPORTS TERRESTRES ONT PERÇU 86% DE LEUR AIDE D’URGENCE


  17 Août      11        Economie (9726),

   

Diamniadio, 17 août (APS) – Les acteurs des transports terrestres ont perçu 86% des 8 milliards 410 millions de francs CFA mis à leur disposition par l’Etat en guise d’aide d’urgence en raison de la pandémie de Covid-19, a indiqué, lundi, à Diamniadio (ouest), leur ministre de tutelle, Oumar Youm.

‘’Sur la totalité de la somme, qui est de 8 milliards 410 millions francs CFA, les 86% ont été distribués aux acteurs du secteur des transports terrestres’’, a-t-il dit en recevant les membres du Comité de suivi du FORCE Covid-19.

La totalité de l’aide n’a pas été remise aux bénéficiaires parce qu’une partie du ‘’travail’’ à faire avant la distribution des fonds est encore inachevée, selon M. Youm. ‘’Certains gouverneurs de région doivent nous accompagner dans la finalisation de ces opérations, pour permettre aux acteurs de recevoir les sommes dues’’, a-t-il expliqué.

Selon le ministre des Transports Terrestres et du Désenclavement, le retard s’explique par la non-identification de certains acteurs des transports interurbains.

‘’Nous sommes en train de travailler avec les directeurs régionaux, sous la supervision des gouverneurs, pour les identifier’’, a-t-il assuré.

Oumar Youm a relevé aussi ‘’des problèmes de représentation et d’identification’’ qui se posent avec les conducteurs des motos-taxis, au nom desquels parlent plusieurs organisations de transporteurs. ‘’Il faut les mettre ensemble’’ pour bien identifier les ayants droit, a-t-il dit.

Ces difficultés peuvent être surmontées avec l’aide des gouverneurs de région, selon M. Youm.

Dans la même catégorie