MAP Hasna Ammar, une militante infatigable pour l’autonomisation des femmes rurales à Aoufous AIP Législative 2021: Démarrage du dépouillement des votes à San-Pedro AIP Législatives 2021 : Koné Kafana se réjouit du bon déroulement du scrutin à Yopougon AIP Législatives 2021: Les bureaux de vote d’Abobo ferment leurs portes AIP Législatives 2021: Des urnes brûlées à Gomon AIP Législatives 2021: Un scrutin relativement apaisé à Port-Bouët malgré quelques incidents AIP Législatives 2021 : scrutin paisible à l’intérieur du pays AIP Législatives 2021 : Angustin Thiam et prône le fairplay MAP Béni Mellal-Khénifra: Création de « clubs du dialogue et de la coexistence » dans plusieurs établissements d’enseignement AIP Législatives 2021: les bureaux de vote ont fermé à Dimbokro

COVID-19: Les parents d’élèves exhortés à ne pas envoyer leurs enfants dépistés positifs à l’école


  18 Janvier      16        Santé (9586),

   

Abidjan, 18 jan 2021 (AIP)- Le ministère ivoirien de la Santé et de l’Hygiène publique exhorte les parents à ne pas envoyer leurs enfants à l’école quand ils sont dépistés positifs à la COVID-19.

La conseillère technique au ministère de la Santé, Dr Edith Kouassy a fait cette recommandation, lundi 18 janvier 2021, au 139e point presse sur l’évolution du coronavirus en Côte d’Ivoire au Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG), à Abidjan.

A cet effet, l’autorité sanitaire a insisté sur le rôle important des parents dans cette lutte au regard de la situation actuelle car  »la responsabilité est grande ».

Elle a fait savoir que les enfants testés positifs exposent leurs camarades au virus. Aussi, encourage-t-elle les parents à permettre quand cela est nécessaire et recommandé par les professionnels, que les enfants soient hospitalisés afin non seulement de bénéficier de soins plus appropriés mais aussi pour la sécurité des uns et des autres.

Dr Edith Kouassy a pour finir rappelé que la prise en charge de la COVID-19 est totale et gratuite en Côte d’Ivoire, sauf au niveau des cliniques agréées à ce jour où elle est à la charge des patients. Il s’agit des cliniques Farah, la Polyclinique international Sainte Anne Marie (PISAM) et Hôtel Dieu.

Dans la même catégorie