ANP Niger : La rentrée scolaire reportée au 15 Octobre 2020 ANP La Consule Générale du Burkina Faso élevée au Grade d’Officier dans l’Ordre du Mérite du Niger APS TNT : 92% DE TAUX DE COUVERTURE (RESPONSABLE PROJET) AIP Ladji Abou Sanogo installé officiellement dans ses fonctions de délégué général de l’UNJCI ACP La pastèque augmente la vitalité des vaisseaux sanguins, selon un médecin ACP Dr Nico ou génie artistique dans le fondement de la musique congolaise moderne (Arthur Kayumba) ACP La 20ème édition du Festival national de Gungu confirmée du 24 au 28 septembre 2020 au Musée national de la RDC AGP Siguiri/Société : Renforcement des capacités des jeunes au montage des projets. AGP Mamou/environnement : 10 hectares de forêts reboisés par les chasseurs de Teguereya APS LE PROJET GOYN PRÉSENTÉ AUX ACTEURS DE DIOURBEL

Covid-19: l’utilisation obligatoire des masques sur la voie publique en attendant l’approbation du président de la République


  17 Août      10        Santé (7391),

   

Praia, 17 août (Inforpress) – Les amendements au décret-loi n ° 47/2020 du 25 avril, qui prévoit désormais l’utilisation obligatoire des masques sur la voie publique, sont en attente de promulgation par le président de la République pour entrer en vigueur.
Les amendements à la législation établissant les règles d’utilisation des masques faciaux, approuvés par le Conseil des ministres, ont été annoncés le 7 août, ainsi que de nouvelles mesures restrictives, par le ministre de l’Administration interne, Paulo Rocha, qui a mis en avant l’utilisation des masques faciaux comme mesure complémentaire pour limiter la transmission du virus dans la communauté.
Si avant le diplôme a déterminé l’utilisation obligatoire des masques faciaux «dans des espaces intérieurs fermés avec plusieurs personnes, s’appliquant notamment aux travailleurs des secteurs public et privé dont les fonctions impliquent un contact direct avec le public, ainsi que les utilisateurs et clients de ce service », Cette obligation devient désormais pour toutes les personnes qui circulent et restent sur la voie publique.
«Désormais, il prévoit que l’utilisation de masques faciaux deviendra obligatoire pour toutes les personnes qui circulent et restent dans les espaces et lieux publics, ouverts ou fermés, y compris la voie publique, quel que soit le type d’activité qu’ils exercent et détermine des sanctions efficaces, en particulier lorsque la non-conformité dans certains secteurs d’activités vulnérables à la propagation du virus, comme le transport et le commerce », avait alors expliqué le ministre.

Dans la même catégorie