MAP M. Bourita à Bamako porteur d’un message d’encouragement, d’amitié et de solidarité APS UN PROJET D’ASSISTANCE SOUS FORME DE TRANSFERTS MONÉTAIRES CIBLE PLUS DE 145.000 PERSONNES DANS 12 DÉPARTEMENTS APS MACKY SALL : « LE TER VA DÉMARRER DANS LES PROCHAINS MOIS » AIP Côte d’Ivoire –AIP / Le journal  » l’Inter  » rafle le prix du meilleur organe de presse de la CAIDP ANP Des journalistes ouest-africains en formation sur la lutte contre les crimes économiques et financiers ANP Rencontre des Cadres de la Communication : Les participants recommandent un rehaussement des subventions allouées au secteur APS LE PRÉSIDENT SALL PRESSE LE GOUVERNEMENT D’ACCÉLÉRER LES RÉFORMES DANS PLUSIEURS SECTEURS APS AGROÉCOLOGIE : DES ORGANISATIONS PAYSANNES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE PEAUFINENT LEUR CONTRIBUTION À LA POLITIQUE AGRICOLE NATIONALE APS MAGAL 2020 : SONATEL RENFORCE SA PRÉSENCE APS VERS UN ALLÉGEMENT FISCAL POUR LA PRESSE ET LE TOURISME SUR LA PÉRIODE 2020-2021

Création au Niger d’une Agence Nationale des Alternatives à l’Incarcération et de la Réinsertion


  27 Août      30        Justice (873),

   

NIAMEY,  27 août (ANP) – Le Gouvernement du Niger a décidé, le mercredi 26 août 2020, de la création d’un Etablissement public à caractère Administratif, dénommé « Agence Nationale des Alternatives à l’Incarcération et de la Réinsertion » (ANAIR).

Cette structure a pour mission principale de mettre en œuvre le Travail d’Intérêt Général (TIG) et les autres alternatives à l’incarcération et la réinsertion. Elle est également chargée de développer et soutenir les initiatives visant la réinsertion sociale des détenus ; de proposer au Ministre de la Justice, en lien avec les autres ministères concernés, une stratégie nationale de travail d’intérêt général, de l’emploi pénitentiaire et de l’insertion professionnelle des personnes détenues.

Elle a aussi pour but de rechercher des partenaires pour développer la formation professionnelle, le travail d’intérêt général, l’insertion professionnelle des personnes détenues et la scolarisation des mineurs détenus ; assurer la promotion du travail d’intérêt général et du travail pénitentiaire et en évaluer la mise en œuvre ; collecter les statistiques du TIG et des alternatives à l’incarcération ; et établir des rapports d’activités trimestriels et annuels.

Au Niger, note-t-on, la politique pénitentiaire et de réinsertion a été adoptée en avril 2020 en vue de doter le pays d’une administration pénitentiaire moderne et professionnelle, axée sur l’humanisation des conditions de détention, le respect des droits des détenus et leur réinsertion sociale.

Cette politique s’articule autour de trois (03) axes stratégiques, notamment la réforme de l’Administration Pénitentiaire et le renforcement de la gouvernance ; l’humanisation des conditions de détention ; la réinsertion sociale des détenus et la productivité des établissements pénitentiaires.

Dans la même catégorie