AIP COVID-19: Onze nouveaux cas confirmés en Côte d’Ivoire (Ministère) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID 19: Une batterie de mesures pour supporter la crise sanitaire (PM) AIP Covid-19 : Amadou Gon annonce un plan de 1700 milliards de FCFA pour soutenir l’économie APS CORONAVIRUS : LE GROUPE BANCAIRE UBA OFFRE 150 MILLIONS DE FRANCS CFA AU SÉNÉGAL AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19 : Un cabinet d’intelligence économique s’inquiète de l’impact de la pandémie sur la filière cacao APS DÉCÈS DE L’ANCIEN PRÉSIDENT DE MARSEILLE, PAPE DIOUF APS TAMBACOUNDA : DES DONS EN VIVRES ET UNE ASSISTANCE FINANCIÈRE À PLUSIEURS GROUPES SOCIOÉCONOMIQUES APS LES ETATS MEMBRES DE L’OIF DEVRAIENT CONTRÔLER LE TRAVAIL DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL (PENDA MBOW) AIP COVID-19 : Des infectiologues internationaux émettent des doutes sur le bilan réel des chiffres en Chine AIP COVID 19: Des leaders d’opinion de Touba sensibilisés au respect des mesures sanitaires

Crise à DBF: cheminots et administrateur en séminaire interne, le 20 janvier


  7 Janvier      29        Emploi (199), Société (16726),

   

Thiès, 5 janv (APS) – Les Syndicats de cheminots et l’administrateur général de Dakar Bamako Ferroviaire (DBF), Kibily Touré, ont convenu de se rencontrer le 20 janvier, dans le cadre d’un séminaire à Thiès, pour discuter de la situation interne de l’entreprise, a indiqué vendredi le coordonnateur des formations syndicales.

Ils sont arrivés à cette décision au terme de plusieurs heures de pourparlers dans un hôtel de la cité du rail, sous les auspices du député Abdou Mbow qui faisait office de médiateur.

Les cheminots de DBF observent un mouvement de grève depuis lundi, pour une relance de leur société, en crise depuis trois ans.

Les syndicalistes ont fait part de leurs inquiétudes par rapport à l’avenir de l’entreprise qui est dans une situation ‘’catastrophique’’ depuis la reprise de la concession il y a trois ans, a rapporté à la presse, le coordinateur du cadre unitaire des syndicats de Dakar-Bamako ferroviaire, Mambaye Tounkara.

Presque à l’arrêt depuis six mois, DBF est confrontée à des retards de salaires, des difficultés de prise en charge médicale, de gestion du personnel, et au non-versement des cotisations sociales, a dit M. Tounkara, qui est aussi secrétaire général du Syndicat unique des travailleurs de Dakar-Bamako ferroviaire (Sutrail).

Suite à un mouvement de grève lancé le 31 décembre dernier, sept membres du syndicat ont été arrêtés puis libérés le lendemain, alors qu’ils bloquaient la circulation.

‘’Si des décisions ne sont pas prises d’ici le début des élections, l’avenir de DBF est sombre’’, a prévenu M. Tounkara.

L’administrateur général qui, a été nommé le 26 octobre, a indiqué avoir besoin de ‘’clarifier et corriger certaines choses, à l’interne’’. D’où sa proposition d’un séminaire avec le syndicat.

‘’Il nous a convié à un séminaire le 19 ou le 20 pour réfléchir sur la situation interne’’, a relevé M. Tounkara, soulignant que ‘’le médiateur, le député Abdou Mbow s’est porté garant pour plaider auprès des autorités afin que des solutions soient trouvées’’.

‘’Nous attendons son retour (de l’administrateur général) et le retour de Abdou Mbow qui s’est engagé à porter le bâton de pèlerin auprès des autorités’’, a relevé Mambaye Tounkara.

Concernant les solutions que l’administrateur général a proposées pour la prise en charge médicale des agents et de leurs familles, elles seront discutées avec la base, a-t-il dit.

Au sujet des salaires qui étaient souvent payés à partir du 10 de chaque mois, Kibily Touré a noté que des avancées ont été enregistrées, puisqu’il est venu aux négociations après les avoir payés avec une semaine d’avance, le 24 décembre.

Au mois de novembre, les cheminots avaient reçu leurs salaires d’octobre avec 10 jours de retard, a-t-il rappelé.

‘’La lutte continue jusqu’à présent et nous allons rencontrer la base pour lui faire part des propositions’’, a indiqué Mambaye Tounkara avant d’ajouter que le plus important dans la plateforme revendicative, c’est moins la régularité des salaires que la rénovation de l’entreprise.

Le syndicat en a ‘’marre des promesses non tenues’’, a-t-il dit.

ADI/MD

Dans la même catégorie