ANG « Vazadouro de lixo de Antula ameaça saúde dos populares locais », afirma responsável de saneamento da CMB ANG « Sucessivos governos ignoram estratégias da defesa militar do país », diz o CEMFA ANG Partidos políticos defendem observância das leis que regulam processo eleitoral ANP Niger : La prévalence du diabète de 4,3% est une des plus élevées de la sous-région (Ministre) MAP Kenya: Huit armes à feu, des relevés bancaires et des appareils électroniques saisis aux bureaux et domicile du gouverneur de Migori ABP Les quotidiens à fond sur l’exécution du budget de l’Etat gestion 2019 ANP Le pétrole a procuré des recettes cumulées de plus 650 milliards de FCFA et créé 7000 emplois au Niger ABP Bénin: Les autorités judiciaires en conclave à Djougou pour maîtriser le phénomène de criminalité dans la Donga ABP Des professionnels des médias sensibilisés sur le concept de la police communautaire MAP UNESCO: Le Ghana lance son plan d’action pour la mise en œuvre du Programme sur l’Homme et la biosphère

Crise au Zimbabwe: Les dirigeants de la SADC en conclave en Angola


  21 Novembre      38        Politique (20228),

   

Rabat, 21/11/2017 (MAP)- Les dirigeants de quatre pays membres de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) tiendront mardi un sommet à Luanda (Angola) pour examiner la crise politique au Zimbabwe.
Les chefs d’Etat d’Angola, d’Afrique du Sud, de Zambie et de Tanzanie tenteront de trouver une issue à la crise qui plombe le Zimbabwe en raison du refus du président Robert Mugabe de quitter le pouvoir.
La Troïka de la SADC avait recommandé, lors d’une réunion d’urgence tenue la semaine dernière à Gaborone (Botswana), la tenue d’un sommet de ce groupement régional avec la participation de tous ses 16 pays membres pour examiner la situation au Zimbabwe.
A Harare, le parlement zimbabwéen devra tenir, mardi, une séance pour examiner une motion de destitution du président Robert Mugabe, présentée par le parti du Zanu-PF, au pouvoir.
Le parti, qui avait déjà désavoué Mugabe dimanche dernier, a indiqué que 230 de ses 260 députés étaient prêts à signer la motion.
Cette motion intervient suite au refus de Mugabe de quitter le pouvoir après la fin de l’ultimatum fixé lundi par le Zanu-PF.

Dans la même catégorie