MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) ANP Atelier de restitution des résultats du diagnostic participatif auprès des services techniques et partenaires AGP La BDEAC réaffirme sa volonté d’accompagner le Gabon AGP Guinée-CEDEAO : Conclave sur la mise en place d’un système de certification de personnes AGP Guinée-Agro-industrie : « Si les FAPA étaient maintenues, la Guinée serait auto suffisante aujourd’hui », dixit Pr Alpha Condé APS LES ACTEURS POLITIQUES DANS L’OBLIGATION DE DISCUTER DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES (DIOUF SARR) APS LA COMMUNE DE SANDIARA, UN BON ÉLÈVE DE « MARKETING TERRITORIAL », SELON OUMAR GUÈYE APS PACASEN : UNE ALLOCATION DE 149 MILLIONS CFA PRÉVUES POUR LES SIX COMMUNES BÉNÉFICIAIRES DE FATICK AGP Assassinat-Rouen/ Le Président Alpha Condé adresse ses condoléances à la famille Barry et au Peuple de Guinée suite à l’assassinat du docteur Mamoudou Barry

Culture-Gabou : la troupe artistique et le Club littéraire Dinah Salifou de Boké provoque des larmes chez le public


  28 Décembre      84        Culture (2144), Livres (310),

   

Conakry, 28 déc (AGP)- Le Club littéraire Dinah Salifou Camara de Boké (Guinée-Conakry) a offert un spectacle, mardi, 27 décembre 2016, au Night-club (Boîte de nuit) ‘’Black Star’’ situé au cœur de la Région Administrative (RA) de Gabou (Guinée Bissau), rapporte l’envoyé spécial de l’AGP dans cette région.

L’évènement s’inscrit dans le cadre du déroulement des festivités de la 27ème édition de la Semaine de l’Amitié et de la Fraternité (SAFRA) ou la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) des peuples.

Ainsi, dans la scénette intitulée «Djanké Wali), le Club littéraire Dinah Salifou de Boké a emporté les mélomanes des coins et recoins de Gabou (Guinée Bissau), de Kayes (Mali), de Sélibaby (République Islamique de Mauritanie), de Bassé (Gambie), de Tambacounda (Sénégal) et de Boké (Guinée Conakry).

Tellement que le théâtre a été éloquent, certains citoyens et responsables n’ont pas pu retenir les larmes. D’autres ont pensé que l’histoire était tangible.

Après le Club Dinah Salifou, sur le même podium, la troupe artistique de Boké s’est également produite. La prestation n’a laissé personne tranquille. Ça faisait danser partout, même du côté des officiels. Il y a eu de la joie, de l’ambiance et des pas de danse de toutes sortes.

Fascinées par la qualité de la prestation, les femmes de la SAFRA n’étaient pas en marge de l’ambiance et la cadence qui n’avaient rien à avoir avec les pas de danse esquissés çà et là.

Au finish, les organisateurs de l’évènement ambitionnent de faire de l’intégration, une réalité dans l’espace SAFRA. D’où, le salut de la jeunesse africaine, ‘’l’esclave moderne’’ de l’immigration clandestine.

MMC/KS/ST

Dans la même catégorie